Vladimir Poutine : Des rumeurs sur sa maladie de Parkinson ?

Depuis le début de l’invasion russe de l’Ukraine, le 24 février 2022, la santé de Vladimir Poutine est sous le feu des projecteurs.

Délire paranoïaque, cancer en phase terminale, un certain nombre de maladies graves ont été attribuées au président russe Vladimir Poutine.

Mais la rumeur la plus persistante est celle de la maladie de Parkinson. Depuis plusieurs semaines, le chef du Kremlin apparaît physiquement affaibli, victime de tremblements suspects caractéristiques d’une pathologie neurologique dégénérative.

guerre ukraine

Publiée dimanche 24 avril, lors d’une rencontre entre Vladimir Poutine et Alexandre Loukachenko, le président biélorusse, une nouvelle vidéo vient corroborer cette théorie. Filmé en train de marcher, l’homme d’État de 69 ans paraît instable et semble pris d’un violent spasme à la main.

Vladimir Poutine montre des signes de santé déclinante

C’est probablement la vidéo qui montre le plus clairement que quelque chose ne va pas chez Poutine, a commenté l’internaute Visegrad24, qui a créé le clip, au Daily Mail. Un avis partagé par Emily Deans, médecin et psychiatre dans le Massachusetts : C’est la vidéo la plus anormale à ce jour, ajoute-t-elle.

C’est la deuxième fois ce mois-ci qu’une vidéo jette le doute sur la santé de Vladimir Poutine. Le 21 avril, lors d’une interview avec son ministre de la Défense, Sergei Shoigu, le président russe avait été filmé en train de s’agripper frénétiquement à la table devant lui.

Certains experts y avaient vu une tentative de dissimuler ses tremblements, mais rien ne confirme cette hypothèse pour l’instant. À ce jour, la Russie nie l’existence de toute pathologie chez son représentant.

La guerre fait rage en Ukraine

Nos confrères du Mirror ont révélé que Vladimir Poutine aurait pris des dispositions pour mettre sa famille à l’abri. Sa femme et ses enfants ont été envoyés en Suisse.

Il aurait pris ses précautions avant de lancer l’assaut. Alors que la guerre en Ukraine fait toujours rage, nos confrères du Mirror ont révélé quelques informations sur la famille de Vladimir Poutine. En effet, le président russe aurait mis à l’abri sa compagne, Alina Kabaeva.

Afin d’éviter les représailles, la gymnaste aurait été envoyée en Suisse, dans la ville de Lugano, bien connue des milliardaires russes. Et elle ne serait pas seule, puisque Vladimir Poutine aurait également envoyé ses enfants dans ce chalet très privé et très sécurisé. Des précautions indispensables dans ce contexte de guerre.

Selon le Mirror, le président russe aurait de nombreux liens avec les habitants de la ville suisse : Avant la pandémie de coronavirus, il y avait souvent des rumeurs selon lesquelles la maîtresse de Poutine était en ville. On sait qu’ils ont des liens forts ici, mais ceux qui les connaissent sont tenus au secret.

La Russie s’effondre en raison des sanctions

C’est l’endroit idéal pour que Poutine envoie Alina et leurs enfants, aurait déclaré une source à nos confrères anglais.

Ce ne serait pas la première fois qu’Alina Kabaeva met le pied en Suisse. En effet, de nombreuses rumeurs avaient fuité en 2015.

La compagne de Vladimir Poutine aurait accouché à Sorengo, une ville située près de Lugano. Si la Russie n’a jamais confirmé cette information, une source avait confié à nos confrères de Page Six que les enfants du président russe avaient tous un passeport suisse. Et ce n’est pas le seul secret du couple.

Vladimir Poutine

En effet, Vladimir Poutine n’a jamais confirmé le nombre d’enfants qu’il a eus avec la gymnaste. Mais Page Six explique : Alina a deux jeunes garçons et des jumeaux avec Poutine qui sont nés en Suisse.

Réagissez à cet article