Vladimir Poutine: Malade, il montre de mauvais signes physiques !

Vendredi 20 mai 2022, Vladimir Poutine aurait montré des signes de faiblesse et de lassitude alors qu'il assistait à une réunion du Conseil de sécurité russe.

Alors que la Russie se trouve dans une situation très délicate, Vladimir Poutine semble également en grande difficulté !

Le vendredi 20 mai 2022, Vladimir Poutine a assisté à une réunion du Conseil de sécurité sur la menace des cyberattaques des pays occidentaux.

vladimir poutine jeune

Au cours de cette rencontre, Vladimir Poutine a pris la décision de ne plus compter sur les logiciels occidentaux pour se protéger.

Pourtant, le président russe qui aurait récemment vomi lors d’une réunion avait l’air mal à nouveau selon Judi James, une experte en langage corporel.

Vladimir Poutine semble malade lors d’une réunion !

En effet, elle a expliqué au quotidien britannique The Mirror à ce moment-là, Vladimir Poutine semblait encore plus épuisé que lors de sa dernière apparition.

La pose de son corps suggère des niveaux d’énergie réduits. Il s’appuie sur ses avant-bras qui sont tous deux posés sur la table.

C’est une pose courante dans les salles de réunion, mais lorsque vous regardez les mains de Poutine, la chair semble légèrement évasée sur la table, suggérant une forte inclinaison , a-t-elle déclaré.

Toujours selon Judi James, la compagne d’Alina Kabaeva Vladimir Poutine aurait essayé de se repositionner et de redémarrer ses signaux de puissance et d’énergie à plusieurs reprises au cours de la réunion.

Le chef du Kremlin aurait d’ailleurs fait preuve de lassitude en soupirant plusieurs fois avant de parler.

Cela ne ressemble pas à un homme totalement dans les cordes, mais certains des signaux les plus subtils suggèrent une possible lassitude , a-t-elle conclu.

Vladimir Poutine atteint d’un cancer du sang ?

Depuis plusieurs semaines, l’état de santé de Vladimir Poutine fait l’objet de nombreuses spéculations.

Si certains prétendaient d’abord qu’il avait la maladie de Parkinson, cancer de la thyroïde ou autres maladies dégénératives, de nouvelles rumeurs ont circulé récemment.

En effet, un oligarque proche du Kremlin aurait affirmé que Vladimir Poutine agé de 69 ans serait très malade d’un cancer du sang . Une information qui, cependant, n’a pas été officiellement confirmée.

Cette nouvelle information n’est pas de nature à faire taire les rumeurs. En effet, une vidéo de la rencontre entre Vladimir Poutine et Sergey Chemezov, PDG de la société Rostec, qui fournit des équipements médicaux, suscite la controverse.

On voit ainsi le président russe brailler, l’air hébété et le visage tuméfié. Selon plusieurs sources, celui qui a déclaré la guerre à l’Ukraine a vomi à plusieurs reprises au cours de cette réunion.

Des vomissements, qui, selon certains, sont la preuve que Vladimir Poutine suit effectivement un traitement de chimiothérapie contre le cancer.

Déjà la semaine dernière, un enregistrement audio a fait scandale. On y entendait un oligarque proche du Kremlin et un homme d’affaires parler de l’état de santé de Vladimir Poutine, qui serait très malade , souffrant d’un cancer du sang .

Sa maladie, une cause de la guerre en Ukraine ?

Si les autorités russes réfutent totalement ces thèses, les dernières apparitions publiques du président russe Vladimir Poutine renforcent au contraire ces rumeurs.

Pire encore, certains prétendent que la déclaration de guerre de l’Ukraine est due à une déficience cognitive, lié au cancer.

Les rumeurs sur l’état de santé de Vladimir Poutine vont donc bon train. Des rapports suggèrent que le chef de l’État subirait des séances de chimiothérapie, associées à un traitement aux stéroïdes.

D’autres documents mentionnent la maladie de Parkinson. Selon de nombreux témoignages, dont celui d’un ancien espion britannique.

Vladimir Poutine souffre en effet d’une maladie affectant ses capacités cognitives, lui laissant de nombreux trous de mémoire et ne lui permettant pas de prendre des décisions rationnelles.

Vladimir Poutine

Mais il sera très difficile d’avoir le fin mot de l’histoire, car les autorités du Kremlin martèlent que le président russe est en parfaite santé.