Laeticia la veuve avait fait de Johnny Hallyday « sa chose ».

Qui est vraiment la veuve du rocker ? Une épouse influente, une femme de pouvoir, une femme qui a accompagné son mari jusqu’au bout, malgré les tempêtes.

Dans le livre Laeticia, la vraie histoire de la veuve, les journalistes Laurence Pieau et François Vignolle dressent un portrait intime et riche de témoignages de Laeticia Hallyday.

Quand elle est entrée dans sa vie, elle était une jeune femme discrète, mais au fur et à mesure des années, et surtout après 2009 et l’hospitalisation de Johnny à Los Angeles un vrai tournant dans leur couple, Laeticia a pris confiance en elle et a su se rendre indispensable auprès de son mari… peu à peu, pour exercer son influence, elle a voulu que le rockeur tourne la page sur son passé.

Héritage

A leur rencontre, le rockeur, âgé de 52 ans, a déjà connu plusieurs mariages, a déjà deux enfants, l’un avec Sylvie Vartan l’autre avec Nathalie Baye, et une grande quantité de copains fêtards qui l’accompagnent dans le monde de la nuit. Une vie rock n’ roll… Mais Laeticia reprend en main la vie du rockeur et, pour ce faire, elle sépare Johnny Hallyday de certains de ses amis historiques. A elle le sale boulot, celui de faire le ménage dans un entourage parfois léger…

Dans le livre Laeticia, la vraie histoire de la veuve, écrit par Laurence Pieau, directrice de la rédaction de Closer, et François Vignolle, directeur adjoint des journaux télévisés de M6, ont interrogé l’artiste Jean-Jacques Debout, mari de Chantal Goya. Ce vieil ami de Johnny confirme cette ingérence de la jeune femme sur le passé de son mari « Laeticia n’aimait pas les amis de la première heure.

Laeticia Hallyday

Je ne lui en ai pas voulu. J’avais compris qu’elle avait fait de Johnny sa chose, elle en avait fait son homme, elle ne voulait pas partager le passé ». Parmi ceux qui n’étaient pas dans les petits papiers de la veuve : Eddy Mitchell.

Toujours présente, Laeticia Hallyday a offert pendant 20 ans une vie plus posée à son époux, loin des excès qu’il avait pu faire dans ses plus jeunes années. Le père de Jade et Joy a ainsi connu dans les dernières années de sa vie de grands succès musicaux… avant d’être emporté par un cancer le 5 décembre dernier.

Johnny Hallyday : quand Philippe Manœuvre évoque leurs inoubliables beuveries

A l’occasion de la sortie de son autobiographie Rock, Philippe Manoeuvre s’est confié au Parisien sur sa carrière et ses relations avec les plus grandes stars de la musique. Il est notamment revenu sur son amitié avec Johnny Hallyday et la veuve.

Journaliste anticonformiste, fan absolu de rock’n’roll, Philippe Manoeuvre a côtoyé les plus grandes stars et fait les quatre cent coups avec elles. Inconditionnel des Stones, il est incollable sur les Stooges, les Sex Pistols, The Clash et leur descendance.

Philippe Manœuvre

Le journaliste à la plume acérée est devenue une véritable encyclopédie du courant musical. De ce côté-ci de la Manche, Philippe Manoeuvre voue une véritable admiration à Johnny Hallyday. C’est d’ailleurs en entendant un titre de l’idole des jeunes à la radio, Les guitares jouent, qu’il a eu envie, à seulement 9 ans, de se consacrer à la musique.

Dans une interview accordée au Parisiens sur la veuve, à l’occasion de la sortie de son livre autobiographique Rock, Philipe Manoeuvre revient d’ailleurs son amitié avec la star. Il raconte notamment une folle soirée de beuverie avec le Taulier durant laquelle il a dû porter Johnny sur son dos dans la neige, tellement ce dernier était saoul. « Je n’ai jamais autant bu qu’avec Johnny, » a ainsi confié l’ex juré de La Nouvelle Star au quotidien.

Johnny

Philippe Manoeuvre avait déjà évoqué cette soirée mémorable dans la station de ski d’Avoriaz, dans On n’est pas couché en octobre dernier. De retour dans leur chalet complètement ivres, les deux hommes ont entrepris de faire un bras de fer. “On était en blocage depuis dix minutes, il m’a planté une fourchette à fondue dans le bras. Moi j’ai pris un couteau, j’ai commencé à lui scier le bras,” a-t-il ainsi raconté à Laurent Ruquier. Mais depuis, le journaliste de 62 ans qui a tout testé, semble s’être quelque peu assagi avec le temps. Celui qui évoquait il y a quelques années son alcoolisme affirme ne plus avoir touché une seule goutte depuis 1999.