Véronique Genest ne mâche pas ses mots sur le vaccin !

Alors qu’elle s’était déjà exprimée sur la troisième dose et le pass, Véronique Genest a cette fois-ci donné son avis sur la quatrième dose du vaccin.

Un message pour le moins clair. Depuis le début de la crise sanitaire, Véronique Genest n’a jamais eu peur de dire ce qu’elle pense des décisions du gouvernement.

Après avoir estimé que le pass santé était une punition pour les Français, celle qui a plusieurs fois épinglé Olivier Véran a souhaité cette fois-ci donner son avis sur la quatrième dose de vaccin contre le Covid-19.

Véronique Genest ne mâche pas ses mots

Dans un message posté sur son compte Twitter dimanche 13 mars, l’ancienne héroïne de Julie Lescaut a expliqué pourquoi elle refusait de se faire à nouveau injecter ce vaccin : Une quatrième dose pour moi, c’est un non.

véronique genest âge

Que ceux qui veulent le faire le fassent, mais en ce qui me concerne, nous avons maintenant suffisamment de preuves pour savoir à quoi nous attendre avec ce pseudo-vaccin et les tests bidons effectués par Pfizer, a-t-elle déclaré.

Pour appuyer son propos, Véronique Genest a accompagné son message d’un document intitulé Evaluation des essais Pfizer réalisé par une biostatisticienne nommée Christine Cotton.

Évaluation des pratiques méthodologiques mises en œuvre dans les essais de Pfizer pour le développement de son vaccin ARM-messager contre le COVID-19 au regard des bonnes pratiques cliniques, indique cette scientifique en guise d’introduction.

véronique genest aujourd hui

Interrogée par plusieurs internautes sur son tweet, l’actrice a répondu que chacun était libre de faire ses propres choix : Je prêche simplement que chacun devrait être libre de décider s’il veut ou non se faire vacciner.

Je ne veux même pas savoir ce qu’ils ont choisi et surtout pas de discrimination ou de mesures coercitives, a déclaré celle qui a récemment perdu sa mère, avant de relayer les hashtags Liberté de choix et Pass of Shame.

Ses commentaires controversés sur le vaccin

En désaccord avec le gouvernement et les mesures prises sur le sujet de la vaccination, Véronique Genest a déjà exprimé sa colère sur les réseaux sociaux : Avec cette obligation vaccinale qui ne dit pas son nom j’ai eu le sentiment d’un viol dont on ne veut pas prendre la plainte.

Avec la troisième dose, j’ai le sentiment d’être victime d’un viol, a déclaré l’actrice, dans des propos controversés qui ont suscité de nombreuses réactions sur la toile. En novembre dernier, elle est venue s’expliquer sur le plateau de Touche pas à mon poste : Mon tweet est très réfléchi.

Je veux juste alerter les gens qu’on ne peut pas priver les gens de leur liberté comme ça et leur injecter un vaccin dans les veines sans leur consentement. Il y a d’autres moyens d’agir que de les forcer à passer par un col, sans les forcer réellement.

véronique genest

Dans ce cas, rendons la vaccination obligatoire, a-t-elle déclaré. Une chose est sûre, Véronique Genest n’a pas peur de dire ce qu’elle pense haut et fort, quitte à heurter ou choquer.