Véronique Genest se fait lyncher sur les réseaux pour une révélation sur ses finances !

Véronique Genest fait des confidences sur ses besoins financiers mensuels... Une déclaration qui a énervé les internautes !

Véronique Genest n’a pas sa langue dans sa poche, c’est sûr. D’ailleurs, elle fait souvent des étincelles dans ses déclarations sur les réseaux sociaux.

En effet, Véronique Genest est sincère en toutes circonstances et peu importe si cela ne plaît pas au plus grand nombre.

Véronique Genest a accordé entretien avec nos confrères d’ici à Paris, à l’occasion de son 66e anniversaire. Elle a fait des confidences qui ont soulevé la toile … Encore une fois !

veronique genest

À 66 ans, quand on parle d’elle, on pense forcément à son personnage Julie Lescaut, qu’elle a incarné pendant plus de 20 ans.

Véronique Genest a besoin d’argent

Mais, malgré son âge et une belle carrière, elle ne peut toujours pas prendre sa retraite. En effet, Véronique Genest veut continuer à rapporter de l’argent, car elle en a besoin…

C’est le jackpot de ma vie. C’était de l’ordre de beaucoup. C’était au moins environ 200 000 euros par épisode. Vous savez, les chiffres fluctuent avec le succès.

Il y a eu un moment où nous montions, nous montions, nous montions… Vous vous en doutez, nous étions à onze millions de téléspectateurs ! , elle à avoué à Jordan Luxe en 2019.

Véronique Genest a révélé qu’elle faisait attention à ses économies et qu’elle avait encaissé ses grosses pilules au fur et à mesure.

Une belle épargne

Ainsi, au fil des années, elle s’est créé une belle épargne. Trois ans après ses premiers aveux, Véronique Genest revient sur le sujet de ses finances lors de l’interview. En pleine inflation, est-ce vraiment le moment ?

Pour Ici Paris, Véronique Genest a évoqué le sujet tendu de l’Islam et aussi sa retraite. Elle estime que c’est difficile pour les acteurs : Les pensions des acteurs ne sont pas à la hauteur du temps qu’ils passent à travailler. Ils sont minimes. Le chômage est plafonné, pas énorme.

Ce qui est bien, c’est qu’elle défend des artistes qui ne gagnent pas autant qu’elle. De plus, elle estime qu’elle n’est pas non plus à plaindre : J’ai des biens et des économies, explique Véronique Genest.

Mais, elle précise aussi que l’argent qu’elle a mis de côté ne sera pas éternel. Véronique Genest souligne également qu’elle a beaucoup de dépenses : J’ai eu ma mère à charge – la maison de retraite coûtait entre 5 000 et 6 000 euros par mois – ainsi que l’ex-femme de mon mari.

Aider ceux qui l’entourent

Je dois gagner ma vie, je dois travailler. J’ai besoin de 10 000 euros par mois. Pour tenir bon, pour aider ceux qui m’entourent .

Cette déclaration a rendu fous les téléspectateurs et les internautes. Quand nous savons que le salaire minimum est à peine supérieur à 1000 euros…

véronique genest

Véronique Genest ne joue plus à la télévision, mais au théâtre : Création, festival, école, transmission : c’est ce qui m’apporte le plus de satisfaction, termine-t-elle.