Variant Delta France : le seuil d’alerte atteint, les précisions.

Variant Delta France

Depuis ce dimanche toutes les régions de France affichent un taux d’incidence supérieur à 51 cas de covid Variant Delta pour 100 000.

Malgré le nombre croissant de contaminations au Variant Delta explose, Gabriel Attal estime qu'”il n’y a pas de fatalité à ce que la quatrième vague déferle sur notre hôpital”.

L’actualité du lundi 26 juillet concernant le variant Delta en France !

Le Centre-Val de Loire était la dernière région métropolitaine à résister à la propagation du Covid-19, notamment du variant Delta, mais malgré les efforts, le virus s’est infiltré et le taux d’incidence a franchi le seuil d’alerte de 50 cas pour 100 000 habitants.

Variant Delta France

L’ensemble du territoire français est dans le rouge Variant Delta à l’exception de Mayotte qui n’est pas encore sous l’emprise de la quatrième vague. La répartition du coronavirus reste disparate, les régions du sud étant particulièrement concernées, la Corse, l’Occitanie et la Provence-Alpes-Côte-d’Azur présentant des taux supérieurs à 250 cas. La situation en Nouvelle-Aquitaine et en Ile-de-France est également préoccupante avec plus de 150 cas pour 100 000 habitants. La Martinique dépasse tous les records, sur l’île la crise sanitaire ne ralentit pas et le taux d’incidence est proche de 1000 cas.

pass sanitaire

Selon le dernier bilan de la situation épidémiologique liée au Covid-19 en France, Santé publique France dénombre 16 167 cas supplémentaires de coronavirus au 25 juillet 2021, mais l’agence rappelle que les données peuvent être sous-estimées en fin de semaine, elles confirment tout de même l’augmentation lente mais régulière des contaminations. Guillaume Rozier, fondateur de CovidTracker Variant Delta a comparé les courbes de la quatrième vague avec celles de l’été-automne 2020, cette fois le nombre de nouveaux cas de covid augmente plus vite mais le nombre d’hospitalisations reste stable par rapport à l’été dernier avec une croissance quasi identique.

Variant Delta

Si l’augmentation des infections au Covid-19 Variant Delta se confirme, le gouvernement espère que le passeport sanitaire permettra d’éviter que l’épidémie ne provoque une nouvelle saturation du système hospitalier. Ce matin sur RTL, Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, a déclaré : “Il n’y a pas de fatalité à ce que la quatrième vague déferle sur notre hôpital.

La loi anti-Covid Variant Delta a été adoptée dans la nuit de dimanche à lundi par le Parlement, elle doit encore passer devant le Conseil constitutionnel. Le pass santé deviendra donc obligatoire dans les restaurants, à l’intérieur comme à l’extérieur, dans les foires et expositions, dans les avions, les trains, les bus longue distance et dans les établissements médicaux sauf en cas d’urgence. La question des centres commerciaux a été réglée et la décision de les soumettre au passeport santé sera laissée aux préfets en fonction de la situation sanitaire locale. Quant au licenciement des salariés des secteurs concernés et sans carte sanitaire, il n’est plus question qu’ils soient licenciés, mais à partir du 30 août ils seront suspendus et ne recevront plus de salaire. Le texte de loi s’appuie sur la prolongation du régime transitoire de sortie progressive de l’état d’urgence jusqu’au 15 novembre.

La vaccination est à la fois une protection individuelle et une barrière à la propagation du variant.

Le variant Delta est très contagieux, nous avons une augmentation exponentielle des contaminations avec un doublement du nombre de nouveaux cas tous les cinq à sept jours. Avec un coefficient de reproduction de 2, une personne infectée en contamine deux. Bruno Mégarbane, chef du service de réanimation de l’hôpital Lariboisière, s’est exprimé ce matin sur Sud Radio sur la vitesse de circulation du virus et a expliqué en quoi la vaccination est une double solution : “La vaccination est à la fois une protection individuelle et une barrière à la propagation du variant”. “La vaccination réduit significativement le risque d’être infecté, elle ne l’empêche pas définitivement, mais elle empêche la personne infectée de développer une maladie grave et de contaminer d’autres personnes”, a-t-il déclaré.

Si la quatrième vague frappe l’hôpital en août, “c’est une catastrophe”.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Miirya (@miiryamedia)

Quelle sera l’ampleur de la quatrième vague Variant Delta ? Le gouvernement espère éviter la saturation des hôpitaux mais les modèles de l’Institut Pasteur ne sont pas les plus optimistes et les professionnels de santé se préparent à revivre des moments difficiles. Toujours sur LCI, le chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital Henri Mondor, Jean-Daniel Lelièvre, a déclaré à propos d’une vague d’hospitalisations : “Si ça revient au mois d’août pour nous, c’est une catastrophe, les gens sont en vacances, ils sont fatigués, ils n’en peuvent plus, et on ne peut pas rouvrir éternellement des lits de réanimation”.

D’autant plus que les conséquences de la saturation des hôpitaux lors des précédentes vagues vont commencer à se faire sentir, a prévenu le médecin : “Les lits de réanimation quand on veut les rouvrir et qu’on est à saturation, on est obligé de prendre des lits de réanimation chirurgicale et d’arrêter d’opérer les gens pour avoir des réanimateurs. Malheureusement, les interventions chirurgicales ont été reportées et elles deviennent urgentes. Il y a aussi un choix stratégique dans la prise en charge des patients qui va devenir important dans les semaines à venir.

40 millions de Français vaccinés pour la première fois, objectif atteint !

L’objectif était fixé pour la fin du mois de juillet, mais 40 millions de Français ont déjà été primo-vaccinés depuis le lundi 26 juillet. Emmanuel Macron s’en est félicité dans un tweet et a appelé à poursuivre les efforts. L’élan de mobilisation contre le Variant Delta que connaît la campagne vaccinale depuis une quinzaine de jours a permis de vacciner plus de 4 millions de personnes, il est nécessaire de maintenir le rythme si le gouvernement veut atteindre le prochain seuil de 50 millions d’ici fin août.

Le projet de loi adopté par le Parlement, le verdict du Conseil constitutionnel attendu le 5 août

Le projet de loi anti-Covid Variant Delta a été adopté hier soir par les parlementaires après quelques modifications du texte initial, notamment sur l’application du pass santé dans les centres commerciaux laissée à l’appréciation des préfets et le retrait de l’amendement sur le licenciement des salariés des secteurs soumis au pass santé. ” Une bonne nuit pour la démocratie, une mauvaise nuit pour le virus “. Après 60 heures de débat, la majorité et l’opposition ont trouvé le chemin de l’unité dans la lutte contre l’épidémie”, a déclaré Oliver Véran sur Twitter hier soir. Le texte doit encore passer devant le Conseil constitutionnel, l’organe institutionnel a déjà annoncé qu’il rendrait son verdict le 5 août.


Chiara Albertini

Je suis quelqu'un d'un peu spéciale mais mes choix en matières d'articles sont fais avant tout pour vous informer sur diverses thématiques. Je crois en aussi l'amour libre, et aussi à l'égalité homme-femme. Merci à la team Ton Mag pour sa confiance.