URGENT Pandémie : Le nombre de morts va empirer cet automne (OMS).

Pandémie mondiale : On est à un moment où les pays n’ont pas envie d’entendre ce genre de mauvaises nouvelles déclare l’OMS, les détails.

Hans Kluge, qui veut envoyer le message positif que la pandémie mondiale s’arrêtera, un jour.

Le directeur de la branche européenne de l’OMS met en garde ceux qui pensent que la fin de cette épidémie (une pandémie mondiale) qui coïncidera avec la mise au point d’un vaccin, toujours en cours.

Ça va devenir plus compliqué et complexe. En octobre, en novembre, nous allons assister à une augmentation du taux de mortalité. Le directeur de la branche européenne de l’Organisation mondiale de la santé n’est pas optimiste pour les mois à venir.

Dans une interview accordée à l’Agence France-Presse (AFP) le lundi 14 septembre, Hans Kluge anticipe une future augmentation du nombre de décès quotidiens en raison de la reprise de l’épidémie en Europe.

covid-19

Lundi et mardi, l’OMS Europe réunit sa cinquantaine d’États membres pour discuter de la réponse à la pandémie et convenir de sa stratégie sur cinq ans.

Questions sur l’efficacité des vaccins

Le fonctionnaire des Nations unies basé à Copenhague avertit que la fin de l’épidémie coïncidera avec la mise au point d’un vaccin, qui est toujours en cours. Nous ne savons même pas si le vaccin sera efficace dans tous les secteurs de la population.

symptome coronavirus

Certains des signes que nous recevons indiquent que le médicament sera efficace pour certains, mais pas pour d’autres, a déclaré le médecin belge. Et si, par conséquent, nous devons commander différents vaccins, quel cauchemar logistique, a également prévenu M. Kluge.

La fin de cette pandémie sera lorsque nous, en tant que communauté, aurons appris à vivre avec elle. Et cela dépend de nous. C’est un message très positif, a-t-il déclaré.

coronavirus france

Le nombre de cas en Europe a considérablement augmenté ces dernières semaines, en particulier en Espagne et en France. Plus de 51 000 nouveaux cas ont été signalés vendredi dans les 55 pays de l’OMS rien qu’en Europe, soit plus que les pics observés en avril, selon les données publiques de l’organisation.

Dans le même temps, le nombre de décès quotidiens reste à ce jour au niveau observé depuis début juin, soit environ 400 à 500 décès liés à Covid-19, selon la même source.

chiffres

La deuxième vague en Israël, en Autriche, au Royaume-Uni

Craint dans le monde entier, la deuxième vague de la pandémie a gagné en consistance : le terme a été officiellement utilisé en Autriche, Israël a décidé de se confiner une fois de plus et lundi, une stricte limitation des réunions entre en vigueur en Angleterre.

La suite ========>