Un ancien chroniqueur TPMP balance tout sur le « système diabolique » de l’émission.

TPMP

L’émission TPMP a fêté ses dix ans cette année. En une décennie, Cyril Hanouna a invité de nombreux chroniqueurs, mais …

Dans son émission TPMP, si certains sont devenus des figures emblématiques du programme, d’autres ne sont pas restés longtemps sur l’antenne de C8.

Entre septembre et novembre 2017, Rachid Arhad a été chroniqueur dans l’émission « TPMP ».

hanouna

Trois ans après son cours passage dans le programme TPMP phare de C8, le journaliste promet de balancer sur les dessous de l’émission présentée par Cyril Hanouna.

C’est par exemple le cas de Rachid Arhad qui a officié dans l’émission entre septembre et novembre 2017 : « J’ai de très bonnes relations avec un certain nombre de dirigeants du groupe Canal+ et notamment de la chaîne C8.

benjamin castaldi tpmp

Après l’été 2017, où l’émission TPMP de Cyril Hanouna avait été pas mal secouée par un certain nombre de dérapages, on a fait appel à moi pour rejoindre l’équipe de chroniqueurs pour essayer de la recadrer de temps en temps » avait déclaré le journaliste au magazine Télé-Loisirs pour justifier sa présence.

Cyril Hanouna

Ayant du mal à trouver sa place au sein de la joyeuse équipe TPMP, Rachid Arhad qui est un ancien membre du CSA, est finalement parti après trois mois de présence.

Trois ans après son passage express, le journaliste précise qu’il avait quitté le programme « de son plein gré après en avoir découvert les entrailles fétides ».

salaire

Et malgré le peu de temps passé autour de la table, Rachid Arhab semble avoir bien des choses à dire sur l’émission TPMP.

En effet, l’ancien chroniqueur a décidé de dévoiler les coulisses du programme et promet de faire de grosses révélations dans un livre qui sortira prochainement.

ennuis

Rachid Arhab a en effet signé un petit teasing de ses futures révélations en répondant sur Twitter, à ceux qui l’accusent de beaucoup critiquer l’émission TPMP : « Je sais de quoi je parle pour avoir vu de l’intérieur un système diabolique.

Je ne regrette pas malgré les insultes régulières et le déferlement de haine chaque fois que j’écris » a-t-il écrit avant de préciser qu’il a pris beaucoup de notes et qu’il a « beaucoup de mémoire ».

Une chroniqueuse de TPMP cache une véritable tragédie.

« Qui a déjà survécu à des mois ou semaines de menaces de mort en travaillant ? Merci pour vos témoignages.

Ça peut aider ». C’est le mystérieux message qu’avait publié Christine Kelly sur Twitter, le 29 novembre dernier, tirant la sonnette d’alarme sur une situation invivable.

Et son appel de détresse a visiblement été entendu … En décembre dernier, sur le plateau de « Balance ton post », son patron, Cyril Hanouna (TPMP) lui avait rendu hommage, pour la dernière émission de l’année 2019.

L’ex membre du CSA avait alors déclaré : « Premièrement, je suis émue que vous soyez ému.

TPMP C8

Vous avez été le premier à m’appeler lorsque j’ai parlé des menaces de mort. Je tiens à vous remercier personnellement, personne ne le sait mais vous avez été le premier à m’appeler ».

Et il faut dire que ce fut l’une des rares fois que la chroniqueuse de Cyril (TPMP) se confiait ainsi. Toujours très souriante, Christine Kelly s’est forgé une carapace et n’en dit que très peu sur sa vie privée.

départ Matthieu Delormeau

Mais derrière ce sourire légendaire se cache une tragique histoire.

Pour nos confrères de Paris Match, elle est revenue sur le moment le plus douloureux de sa vie : la perte de ses jumeaux. Elle parle d’abord de son enfance, marquée par la violence : « Sous le soleil, les coups pleuvent, confie-t-elle.

cyril hanouna

Ma mère me frappe. Pour un oui, pour un non. Une assiette mal lavée ou une note insuffisante à l’école.

Toujours 25 coups de ceinture. N’importe où sur le corps.

Je me sens abandonnée ou séquestrée selon les moments. »

TPMP

Elle se confie ensuite sur le drame de sa vie dans TPMP. Elle a perdu ses jumeaux alors qu’elle était enceinte de six mois : « Ça a été une expérience douloureuse et j’ai divorcé, car je voyais en mon mari la présence de ces enfants.

Étant croyante, je savais que Dieu avait un autre plan pour moi ». En 2015, Christine Kelly a adopté une petite fille prénommée Léa.