Ukraine : toutes les informations sur ce missile russe capable de raser la France entière !

Le gouvernement russe a dévoilé un missile nucléaire, baptisé « Satan 2 », capable de détruire un pays de la taille de la France en quelques secondes.

Le RS-28 Sarmat, son vrai nom, qui devrait remplacer les missiles R-36M, a été testé il y a quelques mois seulement par les autorités russes. Jusqu’ici secret, le centre de fusées russe Makeev a publié une image sur son site internet.

meteo france

« Conformément au décret du gouvernement sur l’ordre de défense publique pour 2010 et la période de prévision 2012-2013, le centre Makeev a été chargé de développer le missile de croisière Sarmat. Ce complexe stratégique est conçu pour remplir efficacement les missions de dissuasion nucléaire des forces stratégiques russes », peut-on lire dans la légende.

Le missile « Satan 2 »

Pour être plus précis, le missile a une portée de 10 000 km et pourrait facilement atteindre une grande capitale européenne comme Paris, Londres ou même des villes de la côte ouest des États-Unis. Il a la capacité de détruire en quelques instants une zone aussi grande que l’État du Texas ou la France avec ses 12 ogives nucléaires. Sa technologie lui permet également de tromper les systèmes radar.


Au printemps 2021, l’agence de presse russe TASS a rapporté que l’armée de Poutine prévoyait d’effectuer trois tests au troisième trimestre 2021 dans un champ de la base d’essai de Kura, dans la région du Kamtchatka.

france info

L’agence de presse a décrit cette arme comme étant « invulnérable ». Face à une telle arme, des centaines d’internautes n’ont pas caché leur peur sur les réseaux sociaux. Sur Twitter, les gens avaient très peur que cette arme puisse être utilisée.

La France et Emmanuel Macron en première ligne

Depuis le début de cette crise, la France est en première ligne. Emmanuel Macron s’est rendu à Moscou avant le début de l’intervention russe. Il est resté plusieurs heures pour convaincre Vladimir Poutine de choisir la voix de la paix et de la diplomatie, mais cela n’a pas abouti. Plusieurs pays européens ont commencé à imposer des sanctions économiques à la Russie. La Russie considère que si l’OTAN étend sa présence aux frontières de son État, il s’agit d’une forme d’agression.


Ce conflit n’est pas sans rappeler les grandes heures de la guerre froide. Il s’agit d’une période de l’histoire marquée par la confrontation entre l’URSS et le bloc occidental entre 1947 et 1989. L’enjeu était la domination du monde. Cette période a été marquée par de nombreuses crises comme la crise de Cuba en 1962 ou la guerre du Vietnam.

Ukraine

Sur les réseaux sociaux, on pouvait voir de nombreuses vidéos de chars et de bombardements russes. De plus, des manifestants russes ont défilé pour demander la fin de la guerre. Certains ont été arrêtés. En ce moment, il y a une véritable guerre de l’information. En France, le média Russia Today diffuse la propagande russe dans les médias. Certains sportifs ont également appelé à la paix.

Report de l’élection présidentielle ?

Plusieurs voix s’élèvent dans le débat pour demander un report de l’élection présidentielle. En effet, depuis le début de cette crise, les différents candidats, même s’ils maintiennent leurs déplacements, sont totalement inaudibles face à cette situation.

France

Plusieurs candidats ont été épinglés avec des archives montrant leur proximité avec Vladimir Poutine et la Russie, comme Jean-Luc Mélenchon, Éric Zemmour et Marine Le Pen. Rappelons que le Front national a eu l’occasion de faire des prêts bancaires auprès d’une banque russe.

D’autant plus que chaque heure qui passe apporte de nouveaux événements. Récemment, Emmanuel Macron a fait une déclaration disant que cette guerre devait durer.