TPMP : Une chroniqueuse agressée pendant son footing !

Comme chaque soir dans « TPMP », Cyril Hanouna évoque l’actualité du jour !

TPMP

Ce mercredi 10 novembre 2021, l’animateur de TPMP a interviewé par visioconférence Guven, le propriétaire du kebab qui a recueilli la jeune fille disparue en Mayenne.

En effet, une jeune fille de 17 ans a disparu lundi en fin d’après-midi, alors qu’elle courait dans la forêt de Bellebranche, en Mayenne. Mardi soir, 24 heures après sa disparition, elle a été retrouvée vivante dans un restaurant.

Elle a été réunie avec sa famille après avoir déclaré aux enquêteurs qu’elle ne savait pas où elle avait été emmenée par ses ravisseurs. Elle a également expliqué qu’elle avait été enlevée, retenue en captivité, puis qu’elle avait réussi à s’échapper. Lorsqu’elle est entrée dans le restaurant de Guven, interrogée dans l’émission TPMP de mercredi soir, la jeune femme avait du sang sur elle.

« J’étais complètement souillée »

Une histoire qui rappelle de douloureux souvenirs à l’une des chroniqueuses de « Touche pas à mon poste ». Isabelle Morini-Bosc a en effet raconté ce mercredi soir sur le plateau de Cyril Hanouna avoir déjà été agressée alors qu’elle faisait son jogging à 8 heures du matin à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine).

Elle raconte qu’un homme l’a « ceinturée » et « couchée au sol ». « Cela a duré deux heures et demie », se souvient Isabelle Morini-Bosc. Une histoire qui remonte à 2016 mais qui a véritablement marqué la chroniqueuse de Cyril Hanouna.

« Chaque fois que je vois une jeune femme courir dans le bois de Boulogne, j’ai envie de lui dire : « Ne cours pas dedans, ne cours pas au bois de Boulogne ». Depuis, je ne cours que dans les endroits où il y a beaucoup de monde », explique également la journaliste de RTL. Isabelle Morini-Bosc a précisé qu’elle n’avait pas porté plainte contre son agresseur.

« Vous m’avez engueulé parce que je n’ai pas porté plainte, a-t-elle rappelé à Cyril Hanouna. J’étais complètement souillée partout, je suis rentrée chez moi pour me doucher. Et après, je n’avais plus envie de sortir. J’étais complètement souillée partout, je suis rentrée chez moi pour me doucher, et après, je n’avais plus envie de sortir… »

Matthieu Delormeau : comment l’animateur a tout essayé pour contourner la loi.

Ce mardi 9 novembre 2021, les téléspectateurs de TPMP ont encore appris une bonne chose sur Matthieu Delormeau. Ce dernier aurait tenté de profiter de sa notoriété pour amadouer la police.
Depuis son grand retour autour de Cyril Hanouna dans TPMP, Matthieu Delormeau régale les téléspectateurs avec son outrance et ses anecdotes toutes plus choquantes les unes que les autres.

Ses collègues n’hésitent pas à balancer le comportement de diva du quadragénaire. Le 5 octobre dernier, après que Guillaume Genton et d’autres aient expliqué qu’il tentait de faire établir une facture au restaurant alors qu’il venait d’être invité, il a révélé sa technique pour tenter de ne pas payer un centime.

Au moment de payer l’addition, il a avoué s’être approché du serveur et lui avoir demandé : « Est-ce que je vous dois quelque chose ? « Le serveur est un peu gêné et va voir le patron et toutes les trois fois, il revient et me dit « Non nous sommes très heureux de vous avoir avec nous » » Un aveu qui avait bien sûr indigné le public.

Matthieu Delormeau tente d’amadouer des policiers

Mais le coup du restaurant n’est visiblement pas le seul contexte dans lequel il tente par tous les moyens de profiter de sa relative notoriété. Mardi 9 novembre, Guillaume Genton a expliqué avoir vu l’ami de Marc-Olivier Fogiel tenter d’amadouer les policiers.

« Je l’ai vu se faire arrêter par la police, il n’y a pas longtemps », a déclaré le chroniqueur. Il disait aux policiers : « Vous êtes conscients que vous arrêtez une star ».

Mais afin d’authentifier ce témoignage, Matthieu Delormeau est ensuite intervenu pour rectifier. Il se souvient, au contraire, avoir dit : « vous faites perdre son temps à une étoile ». Si on ne sait pas pourquoi l’ancien animateur du Mag de NRJ12 a été arrêté par la police, il affirme tout de même que les agents lui auraient demandé un selfie.

Cette version est totalement contredite par Guillaume Genton, qui a assisté à toute la scène, et qui a déclaré : « Il leur a proposé un selfie, ils ont dit ‘non' ».