Thomas Pesquet se confie à propos de sa participation aux Enfoirés !

Ce lundi 11 avril, Thomas Pesquet était l’invité d’Anne-Elisabeth Lemoine, sur le plateau de C à vous. Il nous a fait quelques confidences !

Pour l’occasion, le spationaute Thomas Pesquet a révélé qu’il ne s’était pas vraiment senti à sa place lors de sa participation au concert des Enfoirés en janvier dernier. Ne vous inquiétez pas, la rédaction de Ton Mag vous racontera tout ça. Vous êtes prêts ?

Après plusieurs mois à bord de la station spatiale internationale, Thomas Pesquet est de retour sur terre. Entre ses missions, il en profite pour faire le tour de la télévision. Il y a quelques heures, l’astronaute était sur le plateau de C à vous.

décollage thomas pesquet

Pour l’occasion, il a fait quelques confidences sur sa participation au concert des Enfoirés. Il faut dire qu’au même moment que lui, Anne-Elisabeth Lemoine recevait Garou sur son plateau. Les deux hommes se sont chaleureusement salués.

Thomas Pesquet a fait quelques confidences

Thomas Pesquet, dont la notoriété a explosé depuis son voyage à bord de l’ISS, faisait partie du spectacle pour la toute première fois. De quoi susciter l’intérêt des artistes présents : J’ai vu un chanteur, un humoriste et j’ai surtout vu l’idole des plus grandes stars françaises, a déclaré Garou. En effet, l’artiste a même été obligé d’intervenir, car tout le monde lui aurait sauté au cou dès son arrivée sur le plateau.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Thomas Pesquet (@thom_astro)


En toute humilité, Thomas Pasquet a déclaré que c’était lui qui était impressionné. D’ailleurs, il n’était pas vraiment dans son élément sur scène : C’est moi qui ai été impressionné.


Je n’étais pas dans mon élément, en voyant tous ces gens. Mais ils étaient tous très gentils. Mais malgré sa difficulté à s’y mettre, le spationaute est reconnaissant d’avoir participé au concert de charité des Restos du cœur.

L’ambition de récolter des millions ?

L’activité d’astronaute est loin d’être rémunératrice comme d’autres professions aussi médiatisées. D’ailleurs, il existe une véritable grille de salaires pour ceux qui, comme lui, veulent aller dans l’espace.

Au début de sa carrière, un astronaute recevrait un salaire mensuel de 6 200 euros. Avec un peu plus d’expérience, il terminerait sa carrière aux alentours de 8 000 à 10 000 euros. Mais lorsqu’il est en mission, il reçoit des primes extraordinaires.

Au final, Thomas Pesquet devrait toucher environ 50 000 euros pour ces six mois passés dans l’espace, en plus de quelques avantages.
En comparaison, un joueur de football comme le célèbre brésilien Neymar reçoit plus de 3 millions d’euros par mois ! Tandis que le président de la République française reçoit un salaire d’environ 12 000 euros.

En tout état de cause, l’activité des astronautes ne peut être dictée par l’appât du gain ! Mais en contrepartie, ces hommes ont l’extraordinaire opportunité de vivre une aventure que très peu de personnes connaîtront un jour.

Depuis l’espace

Thomas Pesquet peut assister chaque jour à un spectacle merveilleux et observer la terre sur laquelle nous vivons tous, sans peut-être avoir conscience de la chance qui nous est offerte.

De son côté, Garou en a profité pour faire un petit compliment à Thomas Pesquet. Notamment sur la composition de son corps : Ce qui m’a vraiment impressionné, c’est quand on a fait les changements de costumes l’un à côté de l’autre.

Anne-Elisabeth Lemoine a alors ajouté une couche : On imagine. Ben oui, mais pour aller dans l’espace, il faut un peu de muscles. Qu’est-ce que tu veux Garou ? C’est ça.

Thomas Pasquet ne parle jamais de politique
Dans son interview avec Anne-Elisabeth Lemoine, Thomas Pasquet a également fait des révélations sur sa vie dans l’espace.

Il admet qu’il y a certains sujets qu’il vaut mieux éviter au sein d’un équipage : La religion et la politique n’ont jamais été de bons sujets de conversation dans les cockpits ou les stations spatiales.

thomas pesquet

Cependant, l’astronaute a déjà fait son choix concernant le second tour des élections présidentielles. Même s’il n’a pas dit pour qui il allait voter, on peut le soupçonner avec sa phrase : Ma conviction est faite. De plus, nous avons des valeurs européennes d’ouverture et non de fermeture.