Sophie Marceau : Née le 17 novembre 1966 à Paris d’un père chauffeur routier et d’une mère démonstratrice dans les grands magasins parisiens

Sophie Marceau et son frère aîné Sylvain grandissent en banlieue parisienne, à Chelles. Après le divorce de ses parents, alors qu’elle a 9 ans, la famille s’installe à Gentilly. Peu intéressée par les études, la jeune Sophie a très tôt envie de se confronter à la vraie vie, celle du travail, ses parents lui ayant inculqué depuis l’enfance le sens de l’effort et du travail bien fait. Elle s’inscrit dans une agence de pub pour se faire de l’argent de poche.

En 1980, Sophie Marceau passe un casting pour le film de Claude Pinoteau, La Boum, et décroche le premier rôle. Le succès du film et la célébrité soudaine (elle a reçu 180 000 lettres d’admirateurs!) propulsent l’adolescente dans le monde des adultes. À 16 ans, elle reçoit le César du meilleur espoir fémininpour la suite des aventures de Vic dans La Boum 2. La jeune actrice prometteuse donne ensuite la réplique à Gérard Depardieu (Fort Saganne, 1983) et à Jean-Paul Belmondo (Joyeuses Pâques, 1984). Elle rompt son contrat d’exclusivité avec la Gaumont pour pouvoir tourner avec le réalisateur polonais Andrzej Zulawski. Dans L’Amour braque, premier des quatre films qu’ils tourneront ensemble, elle change de registre et accepte un rôle très dénudé. La même année, l’actrice s’octroie une parenthèse musicale et enregistre l’album Certitude, quatre ans après son duo avec François Valéry, Dream in blue (1981).

En 1988, Sophie Marceau revient devant la caméra de Claude Pinoteau, celui qui l’a révélée au grand public, pour L’Étudiante. Dans sa longue filmographie, l’actrice alterne les films historiques (Chouans!, LaFille de d’Artagnan, Marquise), les comédies (Fanfan, Je reste!, LOL, Un bonheur n’arrive jamais seul) et quelques incursions dans des productions américaines (Braveheart, Le monde ne suffitpas). En mai 2015, elle est membre du jury du 68ème Festival de Cannes.

Après un court-métrage en 1995, L’Aube à l’envers, elle réalise son premier long-métrage, semi-autobiographique, Parlez-moi d’amour, qui lui vaut le prix de la mise en scène du Festival de Montréal en 2002. En 2007, elle récidive avec La Disparue de Deauville, qui reçoit un accueil mitigé.

L’actrice apporte son soutien à l’association Arc-en-ciel, qui permet de réaliser les rêves d’enfants atteints de maladies graves, et dont elle est la marrainedepuis 1992.

Côté vie privée, Sophie Marceau rencontre Andrzej Zulawski au festival de Cannes 1981. Ils se marient en 1984, mais divorcent en 2001, après dix-sept années d’amour et un enfant, Vincent (né en juillet 1995). En juin 2002, une fille, Juliette, naît de sa relation avec le producteur américain Jim Lemley (2000–2007). L’actrice rencontre ensuite Christophe Lambert sur le tournage de La Disparue de Deauville. Surprise en juillet 2014, l’agent de Sophie Marceau annonce la séparation du couple. En juillet 2016, l’actrice officialise son idylle avec le chef cuisinier Cyril Lignac sur les réseaux sociaux.