Patrick Sébastien est né le 14 novembre 53 à Brive-la-Gaillarde, élevé par sa mère, Andrée Boutot, et son beau-père Camille.

Patrick Sébastien n’a jamais connu son père. Adolescent sportif, il se passionne pour le rugby et partage aussi son temps libre à monter des sketchs devant sa famille et ses amis. Inscrit en fac de philo, il manque de peu le concours d’inspecteur de police. Il prend alors un tournant décisif et tente sa chance à Paris. Avec ses imitations de Bourvil, il réussit à convaincre le directeur d’un petit cabaret parisien, La main au panier, de l’embaucher. Peu à peu, son talent d’imitateur est remarqué et il enchaîne bientôt les numéros dans plusieurs cabarets. Au milieu des années 70, il assure les premières parties d’Annie Cordy, Serge Lama ou encore Michel Sardou.

Parallèlement à la scène, il fait sa première apparition sur le petit écran dans l’émission de Guy Lux, Systèmes 25, en 1975. Il prend alors le prénom de son fils aîné comme pseudonyme. Patrick Sébastien fait de régulières apparitions sur les plateaux d’émissions de Midi première au Rendez-vous du dimanche. Puis en 1984, TF1 lui confie l’émission Carnaval ! qui va très rapidement l’installer à la place d’animateur emblématique du divertissement. A la tête de nombreuses émissions (Farandole !,Sébastien c’est fou !, Surprise sur prise !), l’animateur devient l’imitateur spécialiste des déguisements. Point culminant de ces soirées festives qu’il présente sur TF1, il réalise un score d’audience en 1992 avec Le grand bluff ! qui totalise plus de dix-sept millions de téléspectateurs. Pour cette émission, Patrick Sébastien s’est grimé en candidat anonyme sur plusieurs émissions comme Sacrée Soirée ou Tournez manège, sans jamais être reconnu.

En 1996, il rejoint la chaîne France 2 qui lui confie la présentation d’un nouveau programme,Le plus grand cabaret du monde, à partir de 1998. Il retrouve l’esprit cabaret et découvre de nouveaux talents tel que le duo Shirley et Dino. En 2000, l’émission reçoit le 7 d’or du meilleur divertissement de l’année. Depuis 2006, il présente également Les années Bonheur, en duo avec Karen Cheryl puis avec Fabien Lecoeuvre. Patrick Sébastien renoue avec la scène à chaque tournée qui lui permette de promouvoir ses albums. Depuis les années 80, sa discographie compte une vingtaine d’albums (Viva Bodega et caetera, Le roi de la fête, Ça va être ta fête !). Certaines chansons, un peu grivoises, soulèvent parfois la polémique comme Une petite pipe (2015). Le 14 novembre 2014, jour de son 61e anniversaire, il fête ses 40 ans de carrière sur la scène de l’Olympia à Paris.

Boulimique de travail, Patrick Sébastien est également l’auteur de nombreux ouvrages; Au bonheur des âmes (1994), Vitriol menthe (2005), La cellule de Zarkane (2007, sous le pseudonyme Joseph Lubsky), Tu m’appelles en arrivant (2009) ou plus récemment Même que ça s’peut pas en 2014. Il a également écrit plusieurs pièces de théâtre, dont Le kangourou (2009) ou Le secret des cigales (2013) jouées à Rocamadour puis en tournée.

Sa passion du rugby ne l’a pas quitté depuis l’enfance. Il a été président du club de rugby de sa région natale, le CA Brive dans les années 90 puis de 2007 à 2009. En 2007, il est consultant sportif pour l’émission radio de RTLOn refait la coupe du monde de rugby.

Le 16 octobre 2018, il annonce sur les réseaux sociaux son éviction de France 2 à la fin de la saison 2018–2019.

Côté vie privée, le 21 février 1999, Patrick Sébastien épouse Nathalie dite Nana, sa compagne depuis sept ans. Ensemble, le couple adopte une petite fille, Lily, en 2007 à Tahiti. Patrick Sébastien a trois enfants nés de ses précédentes unions; Sébastien (né en 1971 – décédé en juillet 1990 dans un accident de moto), Olivier (né en 1980) et Benjamin (né en 1991). Il a une petite-fille, fils de son aîné Sébastien, Marie Boutot, née en janvier 1991. Le 28 juillet 2016, il est à nouveau grand-père avec la naissance de Loli, fille d’Olivier. Il a également deux autres petits-fils.