Née le 8 novembre 1973 à Vénissieux, Florence Foresti est la fille d’un chef d’entreprise qui à une société de d’équipements industriels.

La petite fille vit une enfance heureuse mais Florence Foresti souffre de crises d’angoisse. Chaque été la famille, d’origine italienne, s’installe au camping de Pescara, station balnéaire de la côte Adriatique. Bonne élève en classe, Florence se révèle parfois dissipée pour amuser ses petits camarades. En CE2, elle gagne à plusieurs reprises les concours de comédie organisés par son instituteur passionné de théâtre. Fan de Madonna, l’adolescente tapisse sa chambre de posters de son idole absolue. A 17 ans, elle décroche un baccalauréat littéraire puis s’inscrit à l’ARFIS, une école privée des métiers du cinéma et de l’audiovisuel à Lyon. Après son cursus, elle devient infographiste et réalise des sites Web. Parallèlement, elle s’inscrit à des cours de théâtre mais déserte rapidement les bancs de l’école dont elle trouve l’enseignement trop classique.

En 1998, elle fait ses premiers sur scène dans les cafés-théâtre de Lyon entourée de ses complices, Céline Iannucci et Cécile Giroud, avec qui elle forme le trio Les Taupes models. Les sketchs du trio connaissent rapidement le succès et Florence Foresti est remarquée par une productrice lors d’un festival à Tournon-sur-Rhône. La jeune humoriste tire son épingle du jeu dans un univers très masculin et commence à se produire en solo sur la scène du Point-Virgule à Paris. En 2001, avec son premier one-woman-show, Manquerait plus qu’elle soit drôle, elle trouve son public.

Canal+ la recrute, en 2003, pour intégrer l’émission de Stéphane Bern, 20h10 Pétantes. Puis c’est Laurent Ruquier qui lui propose de rejoindre l’équipe de l’émission On a tout essayé sur France 2. C’est là qu’elle va créer ses personnages farfelus Brigitte la bimbo, Anne-Sophie de la Coquillette … qui vont contribuer au succès de l’émission. En 2005, elle retrouve la scène avec son deuxième one-woman-show, Florence Foresti fait des sketchs, dont la tournée se prolonge tout au long de l’année 2006. L’année 2006 la consacre sur le devant de la scène; elle fait son premier Olympia, Laurent Ruquier la sollicite à nouveau pour sa nouvelle émission, On n’est pas couché, diffusée en deuxième partie de soirée le samedi, pour faire des parodies de personnalités (Isabelle Adjani, Madonna…), elle apparaît pour la première fois au cinéma dans Dikkenek d’Olivier Van Hoofstadt !

Boulimique de travail, l’humoriste Florence Foresti alterne le cinéma et la scène. Elle fait ses débuts au théâtre en 2008 dans la pièce L’Abribus mise en scène par Philippe Sohier. En 2009, elle décroche son premier rôle important au cinéma dans King Guillaume de Pierre-François Martin-Laval et présente son troisième spectacle Mother Fucker (clin d’oeil au tee-shirt de Madonna porté après la naissance de sa fille) dédié à la maternité. Son one-woman-show remporte le Globe de Cristal 2010 du meilleur spectacle. Après la comédie Hollywood (2011), où elle donne la réplique à Jamel Debbouze, elle entame une nouvelle tournée avec son spectacle Foresti Party, retransmis pour la première fois sur internet et dans les cinéma Gaumont en septembre 2012. En 2014, elle est à l’affiche de deux films, Barbecue et Astérix, le domaine des Dieux. En septembre 2014, elle fait sa rentrée au théâtre du Châtelet à Paris avec Madame Foresti.

Côté vie privée, Florence Foresti est maman d’une petite Toni, née en juillet 2007, qu’elle a eue avec son compagnon Julien, organisateur de tournées, dont elle est séparée depuis 2010.