Sylvie Vartan : Ces révélations incroyables sur Laeticia Hallyday !

Aujourd’hui encore, malgré le décès de Johnny Hallyday en 2017, Sylvie Vartan est régulièrement consultée par la presse au sujet de la pop star française. C’est donc en toute logique que les médias ont voulu entendre son témoignage sur le concert hommage à Johnny Hallyday du 14 septembre dernier.

sylvie vartan

L’esplanade de Bercy a été rebaptisée « Esplanade Johnny Hallyday » et une statue a été érigée en son honneur. Sylvie Vartan est une femme humble, discrète et modeste. Loin d’elle l’idée de créer la polémique.

Mais c’est aussi une femme de caractère au franc-parler. Ainsi, elle admet volontiers que ce qu’elle a dit dans les colonnes de Télé Magazine à propos de l’hommage à Johnny Hallyday risque de ne pas plaire à Laeticia Hallyday.

Sylvie Vartan commente les hommages rendus à la mémoire de Johnny Hallyday
La veuve du chanteur français a vu les choses en grand pour organiser un concert événement le 14 septembre. Cette date a cristallisé au moins deux ans de travail pour Laeticia Hallyday et ses équipes.

Mais autant pour le concert que pour la statue, deux hommages grandioses à Johnny Hallyday, les commentaires ne sont pas unanimes. En effet, c’est d’abord l’absence de David Hallyday à ce concert hommage qui a fait couler beaucoup d’encre. Laeticia Hallyday aurait bien invité le fils de Johnny et Sylvie Vartan.

Elle souhaitait notamment qu’il chante « Sang pour sang ». Mais il a refusé de participer à l’événement. Sur ce point, Télé Magazine a mis en cause la grande star de la chanson. Et Sylvie Vartan a évidemment défendu son fils, les lecteurs ne seront donc pas surpris.

« David a tout refusé, même d’être décisionnaire dans le domaine artistique de son père. Il a son père dans son cœur, ça lui suffit, je pense », a déclaré la mère de David Hallyday. Et après tout, il n’était pas le seul à être absent du grand concert du 14 septembre à Bercy. Eddy Mitchell et Pascal Obispo n’étaient pas non plus présents.

Mais ces quelques mots de Sylvie Vartan n’ont bien sûr pas suffi aux médias. Ainsi, dans Télé Poche, elle a déclaré : « Je ne suis pas intéressée par tout ce qui se fait maintenant. Je suis heureuse qu’il soit dans la mémoire de tous les Français. Je respecte le public et tout ce que je veux, c’est qu’on se souvienne de lui pour sa force, pas pour sa récupération.

Un dérapage sous contrôle ?

Sa volonté de laisser le passé là où il est sera jugé à son honneur. Sylvie Vartan veille à centrer le sujet sur Johnny Hallyday et sa mémoire plutôt que de verser dans la polémique. Néanmoins, elle n’a pas pu jouer la carte du consensus lorsque les journalistes l’ont interrogée sur la statue hommage à Johnny Hallyday.

« Je ne vois pas quel est l’intérêt de la moto. Bien sûr qu’il les aimait. Mais bon… » a-t-elle déclaré. Pourtant, tout le monde sait que Laeticia Hallyday a investi dans la construction de cette œuvre. Et que selon elle, elle représente les passions de Johnny Hallyday. Ajoutant notamment, rappelle Ton Mag, qu’il n’aurait pas voulu d’une statue à son effigie. Toutes celles qui existent, il les considérait comme des échecs.

Ainsi, le public peut croire que ces quelques mots de Sylvie Vartan peuvent blesser ou agacer Laeticia Hallyday. Mais nous sommes obligés d’ajouter que la première épouse de Johnny Hallyday n’est pas la seule à ne pas comprendre « à quoi bon ». En effet, cette statue a été fortement critiquée par le public et par certaines personnalités.

Notamment par Florent Pagny qui a déclaré, sur les ondes de RMC, ces quelques mots : » J’ai l’impression d’avoir un concessionnaire Harley qui s’est ouvert devant Bercy…. Alors ce n’est pas tout à fait ce que j’espérais, mais bon, chacun a ses goûts et je n’ai rien à reprocher à l’artiste.

Une chose reste certaine, malgré toutes les divergences d’opinion concernant les hommages à Johnny Hallyday, c’est qu’il était indispensable d’honorer sa mémoire. Sylvie Vartan et Laeticia Hallyday seront sans doute d’accord sur ce point. Ce qui compte, c’est que Johnny Hallyday garde une place particulière dans le cœur du public.