Sophie Davant coupe violemment la parole à sa chroniqueuse.

Tension sur le plateau de C’est au programme. La chroniqueuse Karine Abderrahim a passé un sale quart d’heure en compagnie de Sophie Davant.

Sophie Davant : La période des fêtes n’est pas synonyme de douceurs pour tout le monde. Karine Abderrahim s’était pourtant jointe à la joyeuse bande de France 2 pour aider les téléspectateurs à faire le bon choix.

Au programme : un moment chaud cacao où elle expliquait les bienfaits des produits issus du commerce équitable, tout particulièrement en ce qui concerne les tablettes de chocolat et autres Pères Noël comestibles de rigueur en cette fin décembre.

Eviter que les enfants ne soient engagés pour ramasser la matière première ou que celle-ci ne soit remplacée par un surplus de sucres ajoutés, tel est le message que la chroniqueuse tentait de faire passer. Mais en s’embourbant dans des détails plus ou moins compréhensibles, Karine Abderrahim a eu droit à un regard noir comme le chocolat de la part de Sophie Davant. Trouvant la séquence sans doute un peu longuette, la présentatrice s’est levée de sa chaise pour prétendre, tout d’abord, un intérêt porté aux produits disposés sur le plateau de tournage.

C’est au programme

Pensant conclure sa chronique garantie sans gluten, Karine Abderrahim a essayé un dernier « et juste je voulais revenir sur… », avant de se faire cueillir par Sophie Davant comme une gourmandise de calendrier de l’Avent. « C’est bon là, c’est terminé, s’est empressée de lui sommer sa patronne. On ne va pas non plus passer trois heures sur le chocolat, on a bien compris. Non mais c’était intéressant hein. » Bien que la victime de ces propos ait conservé un sourire de circonstance, on imagine qu’à l’intérieur, ça bouillonnait comme une fondue dont on vous laisse deviner la saveur…

Sophie Davant toujours bouleversée par la mort de sa chienne, elle se confie sur ses moments difficiles

Un être vous manque et tout est dépeuplé. Depuis quelques mois, Sophie Davant pleure la disparition de sa petit Djette, sa chienne Bichon Maltais qui la suivait partout, même sur les plateaux de ses émissions de télé. Alors quand l’animatrice a appris la mort de sa meilleure amie à quatre pattes, son monde s’est effondré. C’est le 10 septembre dernier que la présentatrice d’Affaire conclue et C’est au programme a annoncé la triste nouvelle sur le plateau de Touche pas à mon poste : « Ça semble un peu dérisoire quand on a traversé des épreuves, quand on a perdu des êtres chers… Moi j’ai perdu mon petit chien aujourd’hui », avait-elle confié les larmes aux yeux.

remarque gênante

Soutenue par ses nombreux et fidèles téléspectateurs, Sophie Davant avait repris les enregistrements de ses émissions la boule au ventre. Après quelques jours à retenir ses larmes, l’animatrice de France 2 avait finalement rendu un hommage très mignon à sa Djette dans Affaire conclue : « Djette a partagé tous les moments de ma vie depuis dix ans, a-t-elle expliqué. Elle est partie brutalement. Ce n’était pas prévu. Elle était en pleine santé et puis elle a eu une embolie pulmonaire. C’était brutal. Vous savez peut-être ce que c’est que de perdre un animal qui partage tout de votre intimité et qui emporte avec lui une part de vous même. »

Sophie Davant

Sophie Davant bien seule sans sa Djette

Mais plus le temps passe, plus Sophie Davant ressent l’absence de sa petite chienne. Et même si elle a retrouvé le sourire et ses fameuses allusions coquines dans ses programmes, hors caméras, c’est plus compliqué. Alors qu’elle commentait quelques publications de son compte Instagram pour Télé-Loisirs, l’ex de Pierre Sled s’est montrée toujours très bouleversée par la mort de son animal de compagnie. Face à un cliché du petit Bichon blanc, l’acolyte de Pierre-Jean Chalençon a craqué.

en direct

« C’est ma Djette qui me manque, a-t-elle avoué les larmes aux yeux. Sophie Davant est partie il y a maintenant deux mois. Je travaille tellement que je n’ai pas trop le temps d’y penser mais le week-end c’est dur parce que c’était des moments de retrouvailles et de calinades. Voilà, elle n’est plus là. Je n’ai que de bons souvenirs et ça m’émeut. » Des moments de nostalgie parfois difficile à gérer.