Pour soigner ses maux de dos, voici ce que cet homme c'est injecté pendant un an et demi.

Pour soigner ses maux de dos, voici ce que cet homme c’est injecté pendant un an et demi.

Un homme a été admis à l’hôpital de Dublin et soigner, avec un important abcès au bras droit. Le patient de 33 ans s’est injecté ça.

C’est un cas bien particulier auquel ont eu affaire les médecins de l’hôpital de Dublin, en Irlande. Admis pour un important abcès au bras droit, un homme de 33 ans a révélé qu’il s’injectait tous les mois son sperme dans l’avant-bras, pour soigner… des maux de dos. Ce dernier a présenté cela comme une « méthode innovante pour traiter les maux de dos », qui ne s’appuyait pourtant sur aucun conseil médical, ni sur aucune preuve que cela ne fonctionnerait.

Le Docteur Dunne, qui a dû s’occuper du patient, a publié un rapport sur le site de l’Irish Medical Journal. Il y précise que l’homme a « échoué à de nombreuses reprises à s’injecter son fluide corporel », ce qui a provoqué des lésions supplémentaires à celles liées au fait de s’injecter des substances non-destinées à cet usage.

maux de dos

Après quelques jours sous surveillance, l’état du trentenaire s’est rapidement amélioré. Mais celui-ci a quitté l’hôpital, avant même que tout le sperme ne soit retiré de son avant-bras. Décidément, ce cas (selon les médecins, le premier du genre) est bien mystérieux.

6 conseils pour soulager le mal de dos sans médicament

La bonne nouvelle si vous souffrez de lombalgie : elle régresse le plus souvent en quelques jours. En attendant, que faire pour réduire la douleur sans recours aux anti-inflammatoires et retrouver sa mobilité ? Massages, ostéopathie, chiropraxie, plantes… le point sur les solutions naturelles d’un mal de dos.

Vous vous baissez pour soulever un enfant ou sortir une valise d’un coffre… Et là, ça coince. Votre dos est bloqué. « On ne sait pas exactement ce qui se passe à ce moment-là, dit le Dr Jean-Yves Maigne, responsable du département de médecine physique à l’hôpital de l’Hôtel-Dieu (Paris), mais nous avons de bons arguments pour penser qu’il se produit une déchirure au niveau d’un disque intervertébral. Ce disque est composé d’un anneau fibreux qui a la même structure qu’un ligament. Lors d’un faux mouvement ou d’efforts répétés, cet anneau peut se déchirer. C’est le même mécanisme qu’une entorse. »

dos

1. Ne pas se mettre au repos

Pas question de rester alité, sauf si la douleur est trop vive. Le repos complet ne ferait qu’accroître l’ankylose sans résoudre le problème. « Evitez aussi de rester assis trop longtemps », conseille le Dr Maigne. Il est au contraire recommandé de poursuivre ses activités personnelles et professionnelles, en évitant les postures les plus douloureuses. Rester en mouvement est le meilleur remède contre la lombalgie, c’est aussi la clé pour récupérer plus vite et prévenir une rechute.

2. Consulter l’ostéopathe ou le chiropracteur

« Pour une lombalgie aiguë, c’est la bonne indication », observe le Dr Maigne. Pour Thibault Dubois, ostéopathe, « ces manipulations ne doivent pas être douloureuses. » Quelque 80 % des patients sont soulagés en une séance. Pour les autres, une deuxième séance est préconisée, trois semaines à un mois après.

3. Appliquer du chaud

Une bouillotte ou une couverture chauffante sur la zone douloureuse procurent une sensation de détente. Mais, l’effet est bref.

4. Se faire masser

« Tout le monde peut le faire, assure le Dr Maigne. Il suffit de se concentrer sur les muscles de chaque côté de la colonne vertébrale et d’effectuer un mouvement de friction lente, plus ou moins appuyé. »

mal de dos

5. Bouger sur un gros ballon

On le répète : il faut éviter éviter toute immobilisation et maintenir le plus possible une activité physique. « Assis sur un gros ballon (à acheter en magasins de sport), imprimez un léger mouvement de rotation au sol à l’aide de vos pieds, selon un cercle fictif d’une dizaine de centimètres de diamètre, dit Thibault Dubois. Doux et lent, le mouvement mobilise le bassin et détend les muscles paravertébraux. »

6. Utiliser l’harpagophytum, une plante bienfaisante

Egalement appelé “griffe du diable”, l’harpagophytum possède des vertus anti-inflammatoires puissantes. L’Organisation mondiale de la santé reconnait notamment son efficacité pour soulager les douleurs articulaires et musculaires. A utiliser en gel, en comprimés ou en ampoules.

La suite =========>

SOYEZ INFORMÉ SANS ATTENDRE DES NOUVEAUX ARTICLES !

Merci pour votre inscription !

Cela n'a pas fonctionné.