Serge Lama « coupable » de la mort de son premier amour ! Les raisons…

Perdre une personne chère à nos yeux et à notre cœur n’est pas une chose facile à surmonter. Et Serge Lama ne peut pas dire le contraire. Le chanteur de « Je voudrais que sois là » a perdu non pas une mais deux personnes qui ont été très importantes dans sa vie.

Serge Lama

Perdre une personne chère à nos yeux et à notre cœur n’est pas une chose facile à surmonter. Et Serge Lama ne peut pas dire le contraire. Le chanteur de « Je voudrais que sois là » a perdu non pas une mais deux personnes qui ont été très importantes dans sa vie.

Serge Lama, de son vrai nom Serge Claude Bernard Chauvier, a eu beaucoup de femmes dans sa vie. Il a même été marié plus d’une fois. En fait, c’est alors qu’il était marié à son attachée de presse Daisy Brun qu’il a rencontré celle qui allait devenir sa seconde épouse, Michèle.

Ils se sont rencontrés à Chamonix en 1969 grâce à un ami commun. Et bien que le chanteur soit déjà marié, il ne peut résister à la beauté de la jeune femme timide et discrète, au point d’en tomber éperdument amoureux.

Quant à Michèle, elle n’était pas non plus un coup de cœur. Elle était également mariée et avait un jeune enfant. Mais tout cela ne les a pas empêchés de vivre une idylle passionnée, secrète et extraconjugale pendant un certain temps.

L’amour que Serge Lama ressentait pour la jeune femme était si grand et si intense qu’il est tombé malade lorsqu’elle l’a laissé seul pour se rendre au Maroc. Une petite séparation douloureuse qu’il n’a pas manqué de mentionner à sa compositrice Alice Dona.

Mais les deux tourtereaux ont fini par se retrouver quelques années plus tard. Ils ont même mis fin à leurs relations respectives afin de pouvoir vivre leur belle histoire d’amour sans plus se cacher. Ils ont officialisé leur union le 17 juin 1991, 10 ans après la naissance de leur fils Frédéric.

Selon ce que le chanteur a expliqué dans son interview au magazine Paris Match, si au début Michele ne voulait pas entendre parler de mariage, avec le temps il a réussi à la dissuader.

« Pendant ces vingt années, elle ne m’avait jamais parlé de mariage. Mais en 1991, quand notre fils Frédéric avait 10 ans, je lui ai dit : ‘S’il m’arrive quelque chose, tu n’auras rien, tu seras complètement démunie. Je veux te protéger. Elle ne voulait pas l’entendre, mais a fini par dire oui quand même…, dit-il.

Mais le couple avait une relation très particulière. Ils ne vivaient pas sous le même toit « pour préserver leur amour ». Pour le fils de Georges Chauvier, Michèle Potier n’était pas seulement sa femme.

« Elle était ma femme, ma mère et ma meilleure amie. Je lui avais également confié toute la gestion matérielle de ma vie, un domaine dont je ne connais rien, confie-t-il. Il ne lui a rien caché, même lorsque le chanteur la trompait avec d’autres femmes.

« Je pensais naïvement que puisqu’elle me connaissait parfaitement, elle seule pouvait me comprendre. (…) En lui faisant part de mes frasques, j’avais l’impression de ne pas lui mentir », a-t-il avoué.

LA MORT DOULOUREUSE DE MICHÈLE

Serge Lama est bien conscient du mal qu’il a fait à sa femme. Mais cela ne veut pas dire qu’il ne l’a jamais aimée. Bien au contraire !

Avec le temps et les années, leur amour s’est transformé en tendresse. Les liaisons et les amours qu’il a eues ont fini par ne pas l’infecter, au point de lui permettre de vivre une idylle avec une autre femme tout en étant son épouse.

Mais un jour, sans que le père de Frédéric puisse l’imaginer, un terrible drame survient dans leur maison de campagne de Romilly-du-Perche, dans le Loir-et-Cher. Quelques jours avant la sortie de son nouvel album, le septuagénaire apprend que sa femme, la mère de son fils, est décédée.

Elle a été retrouvée morte par une personne venue effectuer des travaux d’entretien dans leur maison. Il a été révélé que Michèle a rendu son dernier souffle à la suite d’une attaque cérébrale massive. Elle était âgée de 71 ans. « Elle m’a quitté si brutalement (…) Je n’arrive toujours pas à me remettre de sa mort, a déclaré Serge Lama à Paris Match.

Le décès de sa femme a été un véritable choc pour Serge Lama et sa famille. D’autant plus que, selon lui, elle n’était pas malade.

LA MORT DE SON AMOUR DE JEUNESSE DONT IL SE SENT « RESPONSABLE »

Serge Lama a connu des hauts et des bas dans sa vie. Il a perdu des personnes chères et irremplaçables. En effet, en plus du décès de sa femme adorée, le chanteur a dû surmonter une autre épreuve. Il s’agit du décès de sa fiancée Liliane Benelli.

Un drame qui s’est déroulé le 12 août 1965. Lui, son premier amour et le chauffeur Claude Ghrenassia étaient dans une voiture et ont eu un accident de voiture. Contrairement à lui, sa petite amie et le frère d’Enrico Macias n’ont malheureusement pas survécu.

Cet accident, qui lui rappelle la mort de ses parents, a marqué sa vie. Et même si beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis cette tragédie, le chanteur se souvient encore de ce qui s’est passé ce jour-là. Il se sent même « responsable » de la mort de sa fiancée.

D’ailleurs, selon ce qu’il a déclaré sur le plateau de l’émission « Vivement dimanche » de Michel Drucker le 31 octobre 2021 : « C’est moi qui ai insisté pour qu’elle soit la pianiste de l’émission avec Marcel Amont. Si je n’avais pas insisté, elle ne serait peut-être pas venue avec moi dans la voiture. »

Lorsqu’il est sorti de l’hôpital où il avait été conduit après l’accident, un an plus tard, parce qu’il était gravement blessé, Serge Lama a changé. Il était devenu un autre homme et ressentait intérieurement de la culpabilité. Il avait toujours été fidèle à Liliane et était même devenu infidèle lorsqu’il était en couple avec Michèle.

Il a même souhaité que la mère de son fils Frédéric soit devenue pianiste comme son premier amour décédé.


Sacha Lemaquis

Passionné depuis mon plus jeune âge par l'écriture et la rédaction sur tous les Peoples, je suis également de nature très curieux, je m'intéresse à beaucoup d'autres sujets et surtout j'adore le sport !