Le gros scoop de Claire Keim sur le dernier épisode d’Infidèle.

Scoop : Ce lundi 21 janvier sur TF1, les téléspectateurs découvraient les derniers épisodes la série Infidèle, dont Claire Keim tient la tête d’affiche.

Un dénouement qui aurait dû être bien différent, avec un gros scoop.

Elle était depuis trois semaines le rendez-vous incontournable des téléspectateurs de TF1 chaque lundi soir.

Ce 21 janvier, les fans d’Infidèle, série inédite de la première chaîne, assistaient au dénouement dramatique de l’histoire d’amour entre Emma et Matteo.

Topo : Emma Sandrelli, médecin généraliste mariée à Matteo Sandrelli avec qui elle a un fils, Luigi, découvre que son mari la trompe depuis deux ans avec Candice (Chloé Jouannet), la fille bien plus jeune d’un de ses associés, qui plus est enceinte de lui.

S’en suit alors le douloureux combat d’une femme et d’une mère pour sauver les apparences, son couple et la famille qu’elle a construite.

Et pour les curieux qui n’auraient pas encore vu les ultimes épisodes du feuilleton, il est temps de passer votre chemin !

scoop

Infidèle : Claire Keim dévoile le dénouement original que devait connaître la série

Après avoir eu la preuve formelle de la relation adultérine de son mari, Emma, interprétée par Claire Keim, rumine sa vengeance. Elle organise un rendez-vous improvisé chez les parents de la maîtresse de Matteo, dont le papa n’est autre que l’associé de Matteo, pour dévoiler le pot aux roses. Les dernières minutes révèlent alors le divorce du couple. Emma obtient la garde exclusive de leur fils Luigi et Matteo poursuit son histoire avec Candice, prête à accoucher de l’enfant qu’elle a gardé. Une fin qui devait être à l’origine bien plus dramatique.

Comme l’a confié Claire Keim à nos confrères de Télé-Loisirs, le réalisateur Didier Le Pêcheur avait réservé un tout autre sort au personnage de Candice : « Dans notre adaptation, il ne se passait pas ça à la fin. Il se passait un truc violent ». La maîtresse de Matteo, interprétée par Chloé Jouannet, était victime d’un malaise sous les yeux d’Emma, immobile : « Elle regarde tomber Candice. Quelqu’un arrive et demande s’il y a un médecin. Et elle, elle se remet au fond de sa chaise et elle regarde vers la mer ». Et si l’actrice s’est finalement dite satisfaite de l’épilogue, ce n’est pas le cas des téléspectateurs, déçus du dénouement proposé.

Claire Keim : victime d’infidélité, l’actrice se confie sur ses craintes

Claire Keim joue une femme soupçonnant son mari d’infidélité. Un rôle qui lui tient à cœur et la ramène à ses propres angoisses.

Ce lundi 7 janvier, Claire Keim est de retour dans une fiction sur TF1. Dans la série Infidèle, la comédienne de 43 ans campe une mère de famille persuadée que son mari la trompe. Un rôle bien loin de sa love story avec le beau Bixente Lizarazu. En couple depuis juillet 2006, la comédienne et l’ex-footballeur ont même eu une fille, Uhaina, né le 23 août 2008. Heureuse en amour depuis 13 ans, elle semble donc très loin de son personnage de femme bafouée. Elle a toutefois confié à Paris Match qu’elle avait déjà été trahie un jour. « On a tous une histoire avec l’infidélité, qu’on ait été trompé ou qu’on ait trompé soi-même, on a tous un truc à raconter sur ça, a-t-elle révélé. Comme tout le monde, j’ai déjà été trahie et j’en garde un sentiment infini de colère et d’injustice. Je ne sais pas si l’on peut guérir de ça. Moi, je me sers beaucoup des rôles pour aller mieux. »

Claire Keim toujours en proie aux doutes

Et même si Claire Keim file encore et toujours le parfait amour avec l’ancien champion du monde 98, comme toutes les femmes, elle craint souvent le pire. « La peur n’écarte pas le danger. Je me pose des questions tous les jours comme toutes les personnes qui aiment quelqu’un. Bien sûr qu’on a peur, bien sûr qu’on essaye de déchiffrer quelque chose dans le moindre geste qui pourrait “ressembler à”, bien sûr qu’on projette des choses fausses », a expliqué l’actrice. Elle n’est cependant pas devenue parano après le tournage de la série Infidèle : « En tout cas, j’ai essayé de ne pas me laisser contaminer par les névroses de mon personnage. »

Claire Keim

Bixente Lizarazu peut donc être rassuré : Claire Keim ne s’est pas transformée en femme possessive et jalouse. D’ailleurs, le consultant sportif de 49 ans est aussi prévenu qu’en cas de dérapage de sa part, sa chérie ne fera rien comme Emma Sandrelli, qu’elle interprète sur le petit écran : « On ne se ressemble pas du tout. Nous sommes diamétralement opposées. Je n’aurais rien fait comme elle. Rien. Dès la découverte des cheveux, j’aurais cherché des explications, je suis trop sanguine, spontanée, excessive. Je regrette souvent les choses que je dis, mais après. » On est sûr qu’après ça, le sportif se tiendra à carreau.