Un énorme CLASH sur BFMTV entre Ruth Elkrief et un de ses invités «Gilets jaunes».

Ruth Elkrief : Xavier Mathieu, ex-syndicaliste devenu acteur, n’a pas apprécié un commentaire de la journaliste et le lui a fait savoir haut et fort.

Xavier Mathieu est un ancien syndicaliste qui décidé, il y a quelques années de ça, de donner un nouveau sens à sa vie en devenant acteur. “Je ne l’aurais pas fait il y a 20 ans quand j’avais une famille à faire vivre et que c’est une activité difficile. J’ai été apprenti boucher de 15 à 20 ans et j’ai adoré ce métier mais ensuite, pendant 25 ans, je n’ai eu qu’un travail où j’allais sans conviction. Aujourd’hui, je redécouvre ce que c’est qu’avoir un métier que l’on aime”, expliquait-il en 2016.

BFMTV

Il était ce mercredi l’invité de BFMTV et de son émission “Sortir de la crise”, qui portait évidemment sur la situation tendue entre les Gilets Jaunes et le gouvernement.

“Oui, Macron va dégager. Il va falloir qu’il vire cette Assemblée nationale, qu’il ne respecte même pas. Il ne respecte même pas ses élus”, a lancé Mathieu en direct. “On voit bien que vous êtes comédien aujourd’hui”, a ensuite commenté Ruth Elkrief qui animait ce débat.

On en prend plein la gueule

Et c’est cette sortie qui a fait péter les plombs à son invité qui s’est mis dans une colère noire et a encore haussé le ton. “Quel rapport avec le comédien ? Ça fait 10 ans que je fais des débats télé !”, a-t-il répondu à la principale intéressée. Et de poursuivre : “Madame Elkrief, vous ne me prendrez pas de haut. Vous l’avez fait pendant deux heures avec les gens qui étaient en face de vous. Des huit, je suis le seul à avoir vécu ce que ces gens vivent. Je sais ce qu’ils vivent.”

« Ça fait dix ans que je fais des débats télé, quel rapport avec le comédien ? », rétorque-t-il, le visage fermé. « Madame Elkrief, vous ne me prendrez pas de haut » poursuit-il. « Vous l’avez fait pendant deux heures avec les gens qui étaient en face de vous sans arrêt, le mépris de classe a été des deux côtés, des ministres et du vôtre en même temps.

Vous m’avez invité, je suis venu pour dire ce que j’ai envie de dire. Des huit invités, je suis le seul à avoir vécu ce que ces gens vivent. Je sais ce qu’ils vivent ». Mal à l’aise, son sourire laissant la place à une moue sévère, la journaliste a alors assuré n’avoir eu « aucun mépris de classe pour personne ». Pas de quoi faire redescendre la colère Xavier Mathieu, qui a campé sur ses positions.