Les “gilets jaunes” ont ruiné la fête d’anniversaire d’Edouard Philippe.

Censé être un jour heureux, la fête d’anniversaire du premier ministre, Edouard Philippe, a été fêtée presque sans lui, une fiesta ruinée.

Le 1er Décembre a été planifiée la fête pour fêter les 48 ans d’Edouard Philippe.

Si il l’avait voulu en tant qu’une réunion joyeuse entourée de ses proches, il a eu droit à un bref moment avec sa famille avant que l’émeute causée par le mouvement des gilets jaunes ne fasse de Paris un lieu dévasté par la violence; alors que les invités ont tous répondu présents à la fête.

Parmis ces invités, on peut compter des personnalités de haute position qui ont répondu présents à l’appel.

Une convive annonce à Marianne que cette petite réunion a été planifiée depuis longtemps par son épouse et spécialement chez eux.

Seulement dûe à la situation inattendue, Edouard Philippe a été obligé de partir assurer son poste en tant que premier ministre, après avoir passé moins d’une heure aux côtés de ses proches.

“Il est resté à peine trois quarts d’heure. Puis il nous a dit: “Je me remets au boulot”. On a fêté l’anniversaire d’Edouard… avec sa femme

déclare l’un des convives.

Pour la peine, il n’a même pas pu apprécier tous les préparatifs de la fête organisée par sa femme.

N’ayant pas dîner, il a couru rejoindre la préfecture de police de Paris afin de pouvoir rendre hommage aux forces de l’ordre qui sont intervenues durant la violente manifestation.

Suite à cette fête d’anniversaire qui n’est guère évocable en tant qu’elle a été un des dégâts collatéraux de la manifestation des gilets jaunes du 1er décembre, plusieurs commentaires et informations venant de sources fiables incitent à croire que le président Emmanuel Macron considère une possible “démission du gouvernement”.

«C’est vrai, cet anniversaire tombait mal ce jour-là par le sens qui pourrait être donné à cette soirée privée, affirme un des convives à cette dite soirée privée.