Rentrée scolaire : une pénurie de chauffeurs de bus scolaires ?

Plusieurs centaines de milliers d'enfants pourraient être privés de moyen de transport à la rentrée...

2 millions d’élèves dépendent des transports scolaires chaque année pour étudier. Malheureusement, la prochaine rentrée scolaire risque d’être assez difficile.

En effet, il y a quelques heures, la Fédération Nationale des Transports a lancé une alerte inquiétante. Selon eux, il y a une pénurie de chauffeurs de bus dédiés aux écoliers, cette rentrée va être compliquée.

D’après ce que l’on sait, il ne manque  pas moins de 8 000 chauffeurs en France. La moitié des postes de chauffeurs sont actuellement pourvus, alors pourquoi manque-t-ils des chauffeur pour la rentrée ?

allocation rentrée scolaire

Ainsi, à la rentrée, pas moins de 400 000 étudiants ont pu se retrouvent sans moyen de déplacement.

Une rentrée difficile

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les parents sont très inquiets. Il faut dire que beaucoup d’enfants sont scolarisés dans des écoles éloignées de chez eux, cette rentrée va être donc difficile pour eux.

Et quand c’est le cas, les parents ne sont pas toujours transmis. Ou, leurs heures de travail ne leur permettent pas de déposer leur progéniture à l’école à cette rentrée. Comment faire alors ?

La question que nous nous posons est pourquoi les pilotes manquent-ils ? Eh bien, la réponse de la Fédération nationale des transports est très claire.

En effet, dans le secteur, la pyramide des âges est assez élevée : Nous avons des âges assez élevés dans le secteur, avec des départs en retraite à remplacer chaque année et un peu moins de 10 000 personnes à recruter.

Des postes vacants

Cette fois, nous avions 15 000 postes vacants. Pour un employé de Keolis, le problème vient du travail lui-même. Selon elle, il n’est pas assez valorisé et le salaire n’est pas top, ni l’un ni l’autre.

Enfin, la pandémie de Covid est mentionnée. En effet, depuis les différents confinements, les chauffeurs de bus sont partis pour une autre vie.

Sans pause au milieu de leur journée. Malgré une énorme campagne de recrutement, cela risque de ne pas suffire pour cette rentrée 2022/2023.

Et évidemment, ce sont les petits villages qui seront les plus touchés par cette pénurie : Nous essayons d’alerter les parents d’élèves sur le fait que certains villages ne seront probablement pas desservis. Mais, nous ne le saurons qu’une semaine avant la rentrée.

Lorsque des situations de tension sont constatées, elles donnent lieu à des discussions au niveau local pour trouver les meilleures solutions comme pour cette rentrée.

Et justement, beaucoup de gens proposent d’aménager les horaires d’entrée et de sortie de certaines écoles pour la rentrée.

Faire quelque chose pour éviter la pénurie

Pourquoi ? Eh bien, pour que les bus soient remplis au maximum. Ce qui limiterait le nombre des convois pour la rentrée et aussi après.

rentrée

Est-ce LA solution ? Personne ne le sait. Une chose est certaine, il faudra faire quelque chose pour éviter la pénurie à la rentrée.