Régine : Décédée, ses fans sont bouleversés !

Jusqu’au bout, Régine la star n’aurait rien manqué. Dans les colonnes de Libération, Frédéric Mitterand elle a en effet confié !

Il y avait un côté Sunset Boulevard, mais Régine ne s’est cependant pas retrouvée dans la misère. En toute transparence, il a ajouté: Elle a continué à avoir son petit train de vie, et à dîner à Stresa, grâce à la générosité d’amis avec qui elle avait été gentille dans le passé, et qui étaient heureux de pouvoir l’aider en retour.

Régine decede

Au cours de cet entretien, l’ancien ministre de la Culture il a également confié que la reine de la nuit lui avait sauvé la mise à plusieurs reprises. Quand j’avais 20 ans, on me refusait souvent Castel parce que je ne venais pas avec assez de jolies filles.

Régine est décédée le dimanche 1er mai 2022

Alors, j’allais à New Jimmy’s avec des amis, parce que Régine aimait les jeunes, et là je rentrais à la maison, a-t-il révélé.

Assurant que Régine était profondément gentille, Frédéric Mitterand a ajouté: Elle m’a toujours accueilli avec un grand sourire, semblait heureuse de me revoir, me parlait comme si nous nous connaissions depuis toujours.

Et surtout, elle était profondément gentille, ne poussait pas à la consommation, sachant que je n’avais pas beaucoup d’argent.

Pour l’AFP, la petite-fille de la chanteuse a accepté de discuter de sa fin de vie. Elle confie ainsi: Régine a vécu mille vies, son départ n’est donc pas prématuré, au sens d’injuste.

J’en suis plutôt soulagé, car elle n’avait pas envie, à 92 ans, de devenir trop vieille.

J’ai partagé avec elle sa dernière semaine, son dernier jour, ses ultimes moments Je pense que c’est en toute conscience qu’elle a choisi de partir.

Des problèmes de santé ?

A partir de l’été 2021, Régine avait des problèmes de santé. Nous avons réalisé qu’elle ne pouvait plus rester à la maison.

Nous avons décidé ensemble qu’elle irait à la Maison des artistes, a déclaré Daphne Rotcage. Loin de chez elle, cependant, la star a pu compter sur le soutien de ses amis qui se sont relayés pour lui rendre visite.

Elle était la reine des nuits parisiennes. Fêtarde bourgeoise, mais non moins populaire, Régine accueillait chez elle les plus grands. Chanteurs, acteurs, hommes politiques… Pimpante et piquante, elle n’avait rien perdu de sa superbe à 92 ans.

Pourtant, dans les mois qui ont précédé sa mort, le 1er mai, la lumière n’était plus la même autour d’elle. Cette solitude qui vous tombe dessus quand la vieillesse vous surprend, Régine l’a vécue douloureusement.

Parfois, elle en parlait. Pas souvent, car elle n’était pas femme à se plaindre, apprend-on dans les colonnes de Gala, dans kiosque du jeudi 5 mai.

Après avoir parcouru le monde à grandes enjambées, traversé les nuits sur la pointe de ses stilettos, elle était triste de voir son univers se rétrécir, jusqu’à l’avaler.

La chanteuse a souffert

Dans une grande chambre avec salle de bain située dans un lieu serein, au cœur de Paris, où elle résidait depuis sa maladie en août 2021, son entourage a fait revivre son univers.

Les personnes les plus proches, parmi lesquelles Pierre Palmade, Dominique Desseigne, Michel Dussarat, son fidèle danseur, ou Mine Vergès, son habilleuse, sont venues la tenir au chaud, avant ses adieux.

C’est entourée de ceux qui comptaient le plus, ses amis et Daphné Rotcajg, sa petite-fille, que Régine a passé les derniers moments de sa vie.

Entourée, elle l’était aussi par les fantômes du passé. Si jusque-là, ils n’occupaient que son cœur, ils avaient aussi monopolisé ses pensées.

À commencer par celles de sa mère, cette mère qu’elle avait à peine vue. Alors, à la fin, elle dit vouloir partir pour retrouver ceux qui l’avaient déjà quittée, rejoindre son frère Maurice, mort deux ans plus tôt, emporté par le Covid-19. La nuit ne l’avait jamais effrayée, alors pour cette nuit éternelle, elle était prête.

Régine

C’est en tailleur marine et blanc, béret sur la tête et lunettes de soleil sur le nez qu’elle est entrée. Selon sa volonté et comme son fils Lionel, elle sera incinérée le lundi 9 mai au Père-Lachaise.

La cérémonie est prévue à 10h00 au crématorium du cimetière, salle du Dôme, a révélé sa petite-fille Daphné Rotcajg à l’AFP.