La redevance audiovisuelle : Une éventuelle suppression ?

Quelques jours à peine après sa réélection, et alors qu'il est le seul à connaître le nom du prochain Premier ministre, son gouvernement travaille déjà à la suppression de la fameuse contribution à la redevance audiovisuelle.

Redevance audiovisuelle : C’était l’une des promesses de campagne d’Emmanuel Macron ! Est-ce qu’elle sera maintenue ?

Quelques jours à peine après sa réélection, et alors qu’il est le seul à connaître le nom du prochain Premier ministre, son gouvernement travaille déjà à la suppression de la fameuse contribution à la redevance audiovisuelle.

redevance audiovisuelle 2021

La contribution à la redevance audiovisuelle public sera supprimée de manière pérenne dès cette année et le financement de l’audiovisuel public sera assuré dans le respect de l’objectif.

Communiqué Redevance audiovisuelle !

Indique le gouvernement, dans la retranscription d’une communication du ministre de l’Economie Bruno Le Maire à l’occasion du conseil des ministres.


A Bercy, on confirme que l’objectif est bel et bien d’entériner la suppression de cette taxe en 2022. Cela peut se faire via le projet de loi de finances rectificative (PLFR) qui sera présenté après les élections législatives de juin.

Dans le cadre de la campagne présidentielle, le PR a pris un certain nombre d’engagements sur la question du pouvoir d’achat.

Un PLFR sera présenté pour traduire ces engagements dans le quotidien des Français , a déclaré Gabriel Attal (le porte-parole du gouvernement), sans manquer de citer la suppression de la contribution à la redevance audiovisuelle.

Une manière d’expliquer rapidement que cette contribution ne finance pas toutes les chaînes mais uniquement celles du service public. Selon le CSA, c’est même la principale ressource pour ces chaînes :

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Thierry Perruchot (@perruchot7512)

Le secteur public est constitué de France Télévisions

La suppression de cette contribution est un gros manque à gagner pour le secteur public et le gouvernement n’a pas, pour l’instant, précisé quel sera le mécanisme de financement qui permettra aux chaînes de ne pas perdre d’argent.

Emmanuel Macron s’est contenté de dire que la décision de cette suppression de la redevance audiovisuelle est cohérente avec la suppression de la taxe d’habitation.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la campagne d’Emmanuel Macron lors de ces élections présidentielles n’a pas fait l’unanimité.

S’il était à nouveau élu Président de la République, de nombreux électeurs regrettent d’avoir dû faire le même choix qu’il y a cinq ans, c’est-à-dire choisir entre le président sortant et Marine Le Pen.

Emmanuel Macron se défend dans les médias. J’ai fait campagne autant que je pouvais et j’ai présidé autant que je devais , explique-t-il dans les médias, lui qui fait face à la guerre en Ukraine suite à l’invasion militaire russe dans le pays souverain.

L’espoir des citoyens !

Aujourd’hui, les espoirs d’une partie de la population sont basés sur le législatif. En effet, le candidat Jean-Luc Mélenchon est arrivé à quelques centaines de milliers de voix du second tour.

La gauche s’est donc unie (mieux vaut tard que jamais) pour que le parti ait le plus de sièges parmi les députés.

Si cela se produit, alors le gouvernement sera en cohabitation, cela signifie que le président et le premier ministre n’appartiennent pas au même bord politique.

Emmanuel Macron n’aura cependant pas l’obligation de choisir Jean-Luc Mélenchon comme premier ministre.

Cependant, ce dernier demande clairement aux Français de voter aux législatives pour l’élire premier ministre, mais cela ne fonctionne pas comme ça.

redevance

S’il est d’usage de choisir le chef du parti, le président est libre de choisir, parmi le parti en question, une personnalité politique pour tenir le rôle.