Raymond Aabou (TPMP) : il nous parle de son changement brutal de prénom !

Le chroniqueur de l'émission culte de C8 ne s'appelle pas Raymond. Il s'agit de son deuxième prénom. Mais pourquoi Cyril Hanouna lui a-t-il demandé de se faire appeler ainsi ?

Raymond Aabou: TV Mag a décidé d’interroger les fans de Touche pas à mon poste en leur demandant qui est leur chroniqueur préféré.

Raymond Aabou est quelqu’un qui aime beaucoup les gens, c’est quelqu’un que je connais depuis des années, c’est quelqu’un qui est un ami. Il est en quelque sorte l’homme à tout faire de cette émission, livreur le jour, chroniqueur l’après-midi …, il commence.

Les téléspectateurs incluent alors qui est l’heureux élu, alors il enchaîne rapidement: Avec 52% des voix, le chroniqueur préféré des Français … c’est Raymond Aabou!

raymond aabou origine

Très ému, ce dernier a réagi sobrement: Je regardais l’émission, j’étais fan. Maintenant, les gens disent que je suis leur chroniqueur préféré…Raymond Aabou. Merci les gens et félicitations à tout le monde parce que nous le faisons ensemble.

Raymond Aabou et sa relation avec Cyril Hanouna

On fait ce spectacle ensemble, je ne fais rien seul, je ne parle pas en premier, ce sont les autres qui prennent des risques en premier. Et voilà, il n’y a pas de mot, c’est bien…

Dans TV Mag, Raymond s’est confié sur sa relation avec Cyril Hanouna. Certains ne le savent peut-être pas, mais leur collaboration n’a pas commencé avec Touche pas à mon poste.

Ils se connaissent depuis des années. Et Raymond a eu la chance de rencontrer une personne qu’il admirait avant de devenir son ami :

J’ai toujours aimé Cyril, je le suis depuis Le Grand Show sur la chaîne Comédie! et j’allais le voir sur scène quand il faisait son one-man-show devant 20 personnes.

Nous avions un ami en commun, le producteur Laurent Thibault, qui travaillait avec lui lorsqu’il a quitté RTL pour reprendre la matinale de Virgin Radio.

On avait commencé à travailler ensemble, je faisais des challenges dans la rue pour Hanouna le matin. Il m’avait mis à l’essai pendant une semaine pour faire mes preuves et j’y étais resté presque toute la saison, entre septembre 2011 et avril 2012 .

Une collaboration qui a bien fonctionné

Dès le début de leur collaboration, Cyril Hanouna a demandé à Raymond de changer de prénom. Et pour cause. Le vrai prénom de Raymond… c’est Cyril. Peu de gens en sont conscients.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Raymond_Aabou (@raymond_aabou)

Même quand il fait une émission sans Cyril Hanouna, comme sur Touche pas à mon sport, il garde son nom de scène. Aujourd’hui, tout le monde l’appelle Raymond.

Ça me fait vraiment du bien quand les gens m’appellent Cyril, ça vient le plus souvent de gens qui sont proches de moi et qui me connaissent vraiment.

Dans un jour, on m’appellera Raymond 100 fois et cela me permet de savoir que j’ai affaire à des gens qui me connaissent à travers la télévision. (Rire.)

Dans les coulisses de Touche pas à mon poste, à l’exception de trois ou quatre personnes, tout le monde m’appelle Raymond .

C’est mon deuxième prénom que Cyril m’a fait adopter quand on a commencé à travailler ensemble à la radio. Il ne pouvait pas y avoir deux personnes dans le même spectacle .

Un chroniqueur très apprécié !

Puisque Raymond est le chroniqueur préféré des téléspectateurs, sa place dans l’émission ne semble pas compromise. Nul doute qu’il sera présent à la rentrée, fin août prochain.


Mais certains voudraient débaucher Raymond … comme NRJ et RMC qui ont essayé de le recruter.

En direct dans son émission, Cyril Hanouna nous a fait savoir ce qu’il en pensait … en appelant, par exemple, le président du groupe NRJ. Ce dernier n’a pas répondu, alors il lui a laissé le message vocal suivant :

Marianne, ma chère, tu sais comment nous sommes tous les deux liés. J’ai un gros problème, apparemment il y a des gens de chez vous qui ont essayé de débaucher un de mes chroniqueurs.

Raymond Aabou

Marianne, ça va être aussi simple que ça, il est 19h04. A 19h14, je considérerais que nos deux groupes sont en guerre! Vous avez exactement dix minutes pour me rappeler, pas une de plus!»