Diam’s et le Ramadan : ses propos CHOQUANT dévoilés.

Avec la jeunesse du Ramadan, qui s’ouvre le 23 avril pour 1 mois, Ayem Nour a partagé les paroles d’une amie célèbre, Diam’s, sur le Web.

La chanteuse Diam’s, qui s’est convertie à l’Islam en 2008, a partagé un long message sur Instagram pour souhaiter “un très bon mois de Ramadan à tous ses frères et sœurs en France et ailleurs.


Parmi eux, la chanteuse Amel Bent, à qui elle a notamment écrit la chanson “Ma philosophie”, mais aussi Ayem Nour.

Cette dernière a partagé son texte spirituel et l’a validé en écrivant “Elle a tout dit !


“Le Ramadan est une grande école pour l’âme.”

Dans son post, sur les réseaux sociaux, Mélanie Georgiades de son vrai nom dit :

Diam's

“Avant, quand je ne connaissais pas l’Islam, je considérais cette pratique (le Ramadan) comme une coutume, un événement culturel.


Depuis, j’ai découvert que c’est avant tout un acte d’élévation spirituelle.

J’ai lu plusieurs livres sur le sujet et j’ai appris qu’au-delà de la privation de nourriture et de boisson entre le lever et le coucher du soleil, le Ramadan est une grande école pour l’âme”.

En ajoutant : “Au cours de ce mois de Ramadan, de nombreux croyants se rapprochent de Dieu. On se détache de la nourriture et des instincts primaires pour élever son âme.

On se souvient de ceux qui ont faim et qui n’ont pas de nourriture pour se réjouir le soir.

Lorsque nous ressentons la faim que connaissent les pauvres, nous réalisons à quel point nous sommes épargnés.

Nous essayons donc de traduire ces sentiments de compassion en aumône, un geste envers celui qui souffre, c’est ça le Ramadan.

Nous invitons celui qui est seul, nous partageons son repas”.

Celui qui a écrit “Mélanie, française et musulmane” en 2015 a également ressenti :

“Courir à la recherche du bonheur, quitter et remuer ciel et terre, le chercher dans l’argent, dans les gens, dans une carrière, dans la gloire, dans l’amour des autres, dans un ailleurs toujours plus lointain, dans des émotions toujours plus fortes.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Certes, j’avais bien vu des images de la Kaaba, à La Mecque, chez des copines musulmanes, visionné des reportages sur ces millions de femmes et d’hommes gravitant autour du monument sacré mais, à l’époque, cet événement ne m’avait pas plus interpellée que cela. D’ailleurs, je ne savais même pas qu’elle avait été construite par Abraham et son fils Ismaël (que la paix d’Allah soit sur eux) , et ce, sur ordre du Seigneur. Pour tous les musulmans du monde, sa place est unique et sa vue provoque une émotion particulière… #LaMecque #Kaaba #extrait #livre #melaniefrancaiseetmusulmane #Islam #Foi #mediter #pèlerinage #makkah #mecca

Une publication partagée par Mélanie (Diam’s) (@melaniediamsofficiel) le

Puis de se dire qu’il n’existe pas, mais de le chercher quand même, toujours plus ardemment, et puis parfois de noyer son désespoir dans l’alcool, la drogue, la médecine ou autre …

En fin de compte, se dire que puisque la mort nous attend, la vie n’a pas de sens.

Et pour conclure sur le Ramadan : “Parce que s’il y a une certitude, c’est que nous allons tous mourir.

Quand allons-nous mourir ? Dieu seul le sait… Nous n’emportons rien avec nous dans la tombe. Pas d’argent, pas de voiture, pas de maison, pas d’enfants, pas de bijoux, pas de vêtements. Rien…”

balance

“Je t’aime, soeur Mélanie.”

En avril dernier, l’ancienne présentatrice de télévision et mère d’un adorable garçon nommé Ayvin avait déjà rendu hommage à son amie de longue date pour le Ramadan.

Elle avait mis une chanson de Diam’s au maximum dans sa voiture et en avait profité pour faire une superbe déclaration devant la caméra de son smartphone. “Je t’aime, ma soeur Mélanie”, lui avait-elle dit.

Diam’s est en pleine controverse : un professionnel accuse son agence de voyage d’être illégale.

La suite ========>