Punaises diaboliques : Une invasion qui débarque en France.

Punaises diaboliques : Une invasion qui débarque en France.

Après les punaises de lit, les punaises diaboliques débarquent en force en France. L’halyomorpha halys est un insecte gris considéré comme un ravageur.

La punaise diabolique originaire d’Asie, arrive en force en France où de nombreux cas dans des habitations ont été signalés depuis début septembre.

À l’approche de l’hiver, la punaise diabolique cherche un endroit pour se mettre au chaud et envahit les maisons même en zone urbaine, révèle Ouest France.

En ce début d’automne pourtant chaud, de nombreux cas d’invasions de punaises diaboliques ont été signalées, notamment en région parisienne. Découverte dans le sud de la France en 2015, la punaise est originaire d’Asie et fait l’objet de signalements dans toute la France depuis le début de l’automne.

“Submergés d’appels”

“Depuis la moitié du mois de septembre, nous sommes submergés d’appels et de signalements de la part d’habitants de presque tous les arrondissements de Paris et de nombreux départements en France, du nord au sud. Pour cette punaise, c’est la période de recherche de sites d’hivernation des adultes. Nos maisons bientôt chauffées et abritées sont parfaitement accueillantes”, explique à Ouest France Romain Garrouste, chercheur à l’institut de systématique, évolution, biodiversité, une unité du CNRS du Muséum d’histoire naturelle de Paris.

Punaises

Si la punaise est inoffensive pour l’homme n’étant pas vectrice de maladie et ne piquant pas, les rassemblements de nombreux spécimens peuvent provoquer des allergies. La punaise diabolique mesure entre 12 et 17mm et arbore une couleur sombre avec quelques taches blanches sur les extrémités du corps.

Apparue en France, à Strasbourg, en 2012, la punaise diabolique (ou asiatique) se développe de manière très rapide. Avec la baisse des températures, elle s’invite en nombre dans nos maisons. Au stade larvaire comme adulte, elle n’a aucun prédateur. Faut-il s’en méfier? Comment s’en débarrasser?

La suite de l’article ===>