La première réaction en public de Brigitte Macron sur les "Gilets jaunes".

La première réaction en public de Brigitte Macron sur les “Gilets jaunes”.

Public : la première dame a lâché quelques phrases bien senties sur le mouvement qui agite la France depuis trois mois avec Stéphane Bern.

Elle prend son temps, Brigitte Macron. Elle savoure. Elle écoute, elle pose des questions, elle accepte tous les selfies, elle allonge la visite, débordant de l’horaire. Depuis la crise des Gilets Jaunes, l’épouse du président de la République n’était pas venue si loin de Paris. « Cette visite était prévue de longue date, c’est le lieu où je dois être, ce projet m’importe. » Ce vendredi, elle s’est donc déplacée jusqu’à Bar-le-Duc, invitée par « le chevalier Bern », qui lui offre son bras pour descendre dans le noir les escaliers cassés du théâtre des Bleus de Bar.

première réaction en public

Une salle, construite en 1902, qui servit de refuge aux Poilus, fut réquisitionnée par l’armée allemande, transformée en salle de gymnastique et menacée de démolition. En avril 2016, trois
Barésiens l’ont achetée. Il faudrait 1,5 million d’euros pour la restaurer et le dévouement des 70 bénévoles ne saurait suffire.

public

Le loto du patrimoine, cette mission dont s’acquitte avec ardeur Stephane Bern, l’a sélectionné parmi ses 18 sites prioritaires et la bâtisse recevra 358 000 euros, de quoi entamer les premières mesures de restauration, les plus urgentes, celles faute de quoi l’édifice charmant court à sa ruine.

réaction

Brigitte Macron manifeste là son amitié pour « Monsieur Patrimoine », mais l’observant, on devine que la première dame savoure ce bain de foule, le premier ensoleillé après un terrible hiver. Elle insiste sur l’importance du patrimoine, « de lieu pour faire du lien », « de nous relier à nos racines pour nous lier à l’avenir.

Brigitte Macron

On a besoin de liens en ce moment », répète-t-elle encore, et encore. Et quand un bénévole, s’activant sur ce chantier à la Sysiphe, lui demande si elle pourra revenir pour l’inauguration en 2020, elle le promet. Et, ajoute, joueuse : « le président de la République peut vous faire un monologue ». L’assistance rit.

La suite =====>