Une nouvelle polémique qui rend Emmanuel Macron furieux.

Emmanuel Macron furieux, la polémique ! Près d’une trentaine de plaintes ont été déposées contre des ministres depuis le début de la crise sanitaire.

La polémique en question ! Ils accusent ces derniers de “mensonges d’Etat“, de mise en danger de la vie d’autrui ou encore d’homicide involontaire.

Des attaques judiciaires qui auraient fait bondir Emmanuel Macron.

La France était-elle suffisamment préparée pour faire face au coronavirus, la polémique ?

Emmanuel Macron l’a reconnu lui-même lors de son allocution : la réponse est non.

Depuis le début de la crise sanitaire, les personnels soignants alertent sur leur manque de moyens.

Entre les ruptures de stock de masques et de blouses, certains disent ne plus pouvoir exercer leur métier correctement.

Une situation alarmante, qui insurge de nombreux Français.

anniversaire

C’est ainsi que plusieurs associations ont pris l’initiative de porter plainte contre Edouard Philippe, Agnès Buzyn et autres acteurs majeurs de la vie politique.

Un collectif de 600 médecins, appelé C19, accuse ainsi le Premier ministre et l’ancienne ministre de la Santé de “mensonge d’Etat.”, il lance la polémique.

Ils auraient, selon eux, délibérément minimisé les risques, alors-même qu’ils étaient au courant de l’ampleur de la crise.

Comme le révèle France Info, cinq autres plaintes ont été déposées pour “mise en danger de la vie d’autrui” et “homicide involontaire.” De quoi agacer prodigieusement Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron en colère contre certains élus

Constamment sollicité depuis le début de la crise sanitaire, le président de 42 ans se serait bien passé de cette polémique supplémentaire.

A en croire l’édition du 22 avril du Canard Enchaîné, il aurait en effet piqué une sacrée colère en découvrant les 28 plaintes formulées à l’encontre de ses proches collaborateurs.

Edouard Philippe

Mais ce qui aurait d’autant plus agacé Emmanuel Macron, c’est de découvrir que plusieurs élus, dont Eric Ciotti, soutiennent cette démarche.

« Les mêmes qui font mine de ne pas vouloir de polémiques, et menacent le gouvernement de tous les procès.

C’est un vieux truc sordide de politicard que de faire l’ange plein de bonté par-devant en espérant tirer profit par-derrière des difficultés du moment.

L’indignité est parfois sans limite », aurait ainsi lâché le mari de Brigitte Macron, en coulisses. Sale temps pour le chef de l’Etat…

Emmanuel Macron : ce coup de main inestimable que lui apporte Nicolas Sarkozy

Après la crise des Gilets jaunes, Emmanuel Macron, président depuis 2017, doit maintenant gérer la polémique du Covid-19.

Une période sans précédent au cours de laquelle il peut compter sur le soutien et l’expérience de Nicolas Sarkozy.

Emmanuel Macron, élu en 2017 en tant que président de la République, voit, après la crise des Gilets jaunes, celle du Covid-19 mettre un peu plus à mal son quinquennat.

Plusieurs collaborateurs avaient d’ailleurs pointé du doigt début avril le côté “m’as-tu vu” que le chef de l’Etat mettait, selon eux, un peu trop en avant en ces temps compliqués, une polémique de plus pour le chef de l’état :

« Sa parole s’use, il parle trop ! », « Il n’arrive pas à trouver sa place » ou encore « Son problème, c’est qu’il adore les déguisements : en militaire, en aviateur, etc.

macron

Il ne faudrait pas que les Français finissent par croire qu’il s’est déguisé en président », pouvait-on lire.

Ces propos durs, Emmanuel Macron les encaisse, entre deux conseils avisés de proches dont fait partie Nicolas Sarkozy.

Les conseils utiles de Nicolas Sarkozy sur cette polémique …

Le mari de Carla Bruni a beau être confiné dans sa résidence du Cap-Nègre dans le Sud de la France, cela ne l’empêche pas de suivre la crise de près.

Il faut dire qu’Emmanuel Macron a une confiance presqu’aveugle en Nicolas Sarkozy, « avec qui il a parlé plusieurs fois ces dernières semaines » :

« Au soir du 1er tour des municipales, le 15 mars, 24 heures avant la mise en confinement de la France : à la mort de Patrick Devedjian.

Et encore la semaine dernière, juste avant son allocution télévisée » rapporte Le Parisien. L’ancien ministre de l’Economie sait ce par quoi Nicolas Sarkozy est passé durant son mandat de Président :

« Ils ont une relation de confiance, de respect, sans polémique. L’avis de Nicolas Sarkozy compte beaucoup pour le président de la République.

Lui aussi est passé par des moments compliqués, particulièrement quand il a eu à gérer la crise financière de 2008 », a indiqué un proche du chef d’Etat au Parisien.

polémique

Voilà qui ne devrait pas beaucoup plaire à François Hollande … encore et encore des polémiques.