Pierre Palmade innocenté des accusations de « viol », mais « risque » quand même des poursuites.

Pierre Palmade

Pierre Palmade : Pierre Palmade a quitté sa garde à vue dans la soirée du 11 avril. Seulement voilà, l’humoriste n’est pas vraiment sorti d’affaire.

La nouvelle n’a pas manqué de surprendre une bonne partie du pays. Hier, jeudi 11 avril, le journal Le Parisien a révélé que Pierre Palmade se trouvait en garde à vue depuis la matinée. Entendu pour une sombre affaire d’agression sexuelle sous fond de consommation de stupéfiants, l’humoriste est finalement ressorti blanchi, dans la soirée.

garde à vue

L’affaire avait de quoi faire grand bruit puisque le célèbre comédien était accusé de viol par un jeune homme de 19 ans. Ce dernier, sans-papiers selon ses propres dires, a affirmé que la star avait abusé de lui à l’issue d’une soirée passée à deux.

Pierre Palmade viol

Seulement quelques heures après l’annonce de cette garde à vue, l’entourage de Pierre Palmade a indiqué que c’était lui qui avait appelé la police la veille, après que son jeune invité a mis à sac son domicile.

Pierre Palmade

Une version finalement confirmée par celui qui s’était fait passer pour la victime auprès des forces de l’ordre.

Si l’acteur a donc pu quitter les locaux de la police judiciaire parisienne, il peut tout de même être poursuivi.

prison

Comme l’a précisé France Bleu dans la journée d’hier, Pierre Palmade était, en parallèle de l’affaire du « viol », mis en cause pour usage de « drogues », et plus précisément de « cocaïne ».

Pierre Palmade

Et c’est justement cet agissement qui pourrait causer du tort à l’humoriste de 51 ans, malgré les soupçons levés autour d’une éventuelle agression sexuelle. « Quant à Pierre Palmade, de source proche de l’enquête, la justice attend des retours d’expertises avant de décider d’éventuelles poursuites pour usage de stupéfiants, explique Le Parisien dans son édition de ce vendredi 12 avril.

policier

Des substances pouvant s’apparenter à de la cocaïne ont été saisies dans son appartement. » Un penchant pour la drogue que l’artiste n’avait jamais caché, lui qui avait évoqué longuement ses addictions il y a quelques années. L’affaire n’est pas encore classée.