Patrick Sébastien viré de France 2, il s’en prend à Nagui.

Viré par France 2 télévision, Patrick Sébastien ne digère toujours pas le fait d’avoir été évincé de la programmation, il s’en prend à Nagui.

Puisqu’il l’a mauvaise, l’animateur Patrick Sébastien s’en est notamment pris à Nagui, son ancien confrère sur France 2.

Patrick Sébastien

Nous ne verrons bientôt plus Patrick Sébastien sur France Télévisions. Évincé par le groupe, l’animateur vient en effet de tourner la toute dernière édition de son émission « Les années bonheur » pour France 2.

À cette occasion, il n’a pas manqué de laisser éclater sa colère et son animosité envers la chaîne :

Patrick Sébastien : « Mon éviction, elle n’est pas grave uniquement pour moi car ils m’ont flingué ma boîte », affirmait-il à nos confrères de TV Magazine, dénonçant un « mépris pour une partie de la population. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

📺 Samedi soir, cela sera l’avant dernière du #GrandCabaret sur France 2 ! Je compte sur votre présence les amis ! Je vous embrasse.

Une publication partagée par Patrick Sébastien (@patricksebastienofficiel) le

Et selon lui, son éviction n’a rien à voir avec une histoire de budget limité comme c’est souvent le cas avec les animateurs vedette :

Patrick Sébastien : « Ils me donnaient quatre Années bonheur et quatre Cabaret, dans une année, pour moi c’était suffisant, pour eux, ça ne leur plombait pas le budget.

Ce n’était vraiment rien de me garder ça. »

tf1

Patrick Sébastien n’a pas hésité à se comparer à son confrère Nagui, animateur privilège de la chaîne :

« Aujourd’hui, Nagui a tout ! Il est producteur des émissions toute la journée et comme il tient l’access, s’il filmait son frère en train de faire du vélo, il aurait un prime ! »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Venez fêter la nouvelle année avec moi au Pavillon Baltard ! (Plus d’informations => Lien dans ma bio)

Une publication partagée par Patrick Sébastien (@patricksebastienofficiel) le

Et de continuer : « Définitivement c’est : ‘Vous, on ne vous aime pas et on va vous empêcher de vous exprimer sur le Service public‘. »

Il considère toujours que son éviction est liée à son âge et à son attitude : « Être un homme blanc de plus de 50 ans, ce n’est pas ma faute.

J’ai toujours été victime de notables qui ne m’aiment pas.

Pourtant, j’ai les moyens intellectuels d’aller dans leur sens mais je n’ai jamais fait ces concessions. »