Pascal Légitimus : Victime de racisme pour un rôle !

Depuis que Pascal Légitimus a arrêté de faire des sketches avec ses amis Les Inconnus, il a continué son chemin. Dans une interview exclusive, il revient sur cette drôle de phrase qui a beaucoup de sens pour la suite de sa carrière.

Pascal Légitimus a le sens de l’humour.

pascal légitimus madeleine kambourian

Mais lorsqu’on l’interroge sur la diversité dans le cinéma, il nous raconte un épisode qui aurait pu le briser à jamais.

Pascal Légitimus, victime du racisme ?

Des archives qui font mal

Depuis plusieurs semaines, l’émission Quotidien dépoussière les archives de la télévision française. Force est de constater que les images choisies ne sont pas si anciennes puisqu’elles datent du milieu des années 90. Tout a commencé dans un jeu télévisé de France Télévisions.

Présenté par Patrice Laffont, on voyait aussi Marie-Ange Nardy ou Laurent Broomhead. Le but était de deviner des mots grâce à des synonymes. Bien sûr, le principe a depuis longtemps été parodié par des gens comme Pascal Légitimus. Mais ce n’est pas la qualité des devinettes qui fait débat.


Ce sont plutôt les petits coups de gueule utilisés par l’animateur pour s’adresser à sa collègue Pépita. Choquée par ce qu’elle découvre sur TMC, cette dernière s’estime lésée. Alors, puisque Cyril Hanouna lui offre une tribune dans TPMP, elle va vraiment dénoncer le comportement de l’équipe de Yann Barthès. Gare à ceux qui font du mal à leurs anciens collègues, elle sort les griffes !

Mais ce n’est pas la seule séquence choisie par Quotidien. Dans ce reportage de Téléfoot, on découvre des propos absolument délirants : “Ces Noirs, ils nous donnent toute satisfaction parce qu’ils sont intelligents (…) Ces gens ont un avantage : la chaleur”.

Le public se demande comment des propos aussi stigmatisants ont pu passer sans que personne ne réagisse sur le plateau ou à la direction de la chaîne TF1. Est-il trop tard pour réagir ou est-il encore temps de mettre ce débat sur la table ? Le comédien Pascal Légitimus nous donne son avis !

Tout est une question de dosage


Pascal Légitimus s’est toujours démarqué des autres comédiens. D’une part, parce qu’avec ses amis Didier Bourdon et Bernard Campan, ils nous ont tant fait rire avec leurs chansons détournées et leurs sketches mythiques. Comment oublier les Trois Frères, Télémagouilles ou Auteuil, Neuilly Passy ? Pour la génération des 30-40 ans, certains passages sont devenus des références.

Souvent interrogé sur la culture, il a souvent utilisé l’humour pour décrire la violence du racisme. Hélas, le mal rôde toujours. D’ailleurs, il n’y a pas si longtemps, l’acteur se souvient de “ceux qui ont changé de trottoir dès qu’ils ont vu un Asiatique au début de Covid”.

Pascal Légitimus

Pourtant, il a été le premier à essayer de faire de l’humour avec les préjugés.  Bien sûr, le choix était compliqué. Et Les Inconnus se sont permis de franchir certaines limites.

Mais attention, Pascal Légitimus nous raconte qu’en coulisses, le trio a su s’arrêter au bon moment. Leur vocabulaire est précis. Il témoigne d’une maturité et d’une certaine “intelligence de l’écriture”.

Comment rebondir après avoir entendu… ça ?

D’ailleurs, Pascal Légitimus n’est pas du genre à se laisser abattre. A la fin de l’année, il a publié ce dictionnaire pas comme les autres. Un véritable succès de librairie ! Modestement, il nous parle de sa conception : “Ce n’est pas mon idée, c’est l’idée d’un ami journaliste, Gilbert Jouin.

Un jour, il m’a dit : ‘si tu enlèves une lettre à un mot, ou si tu en ajoutes une, tu obtiens un nouveau mot, un néologisme’. Nous avons donc commencé à inventer des mots qui pourraient être utiles dans des situations où le mot manquait. Nous avons donc refait tout l’alphabet comme ça.”