Pandémie France : les nouveaux cas explosent ses dernières 24 heures.

La France et la pandémie, les dernières nouvelles ne sont pas bonnes du tout avec des nouveaux cas en progression importante, en 24 heures.

Dans les dernières 24 heures, en France, près de 10 000 personnes supplémentaires ont été testées positives pour le coronavirus et 71 nouveaux groupes ont été identifiés, la Pandémie continue …

9.843 nouveaux cas de Covid-19 ont été détectés en France au cours des dernières 24 heures, et 71 nouveaux groupes ont été identifiés, selon la dernière évaluation publiée jeudi après-midi par la Direction générale de la santé (DGS).

Aujourd’hui, le taux de tests positifs est de 5,4 %. En outre, 5 096 personnes sont actuellement hospitalisées pour une infection à Covid-19, dont 352 ont été admises au cours des dernières 24 heures.

615 patients gravement malades sont en soins intensifs, dont 54 ont été admis au cours des dernières 24 heures, l’effet Pandémie est bien réel.

Depuis le début de l’épidémie, 30 813 personnes sont mortes, dont 20 338 à l’hôpital.

COVID-19 PANDEMIE : SEULS DEUX DÉPARTEMENTS SONT ENCORE EN DESSOUS DU SEUIL D’ALERTE EN FRANCE

La Creuse et la Meuse restent en dessous du seuil de 10 personnes infectées pour 100 000 habitants.

Tandis qu’un Conseil de défense sur le Covid-19 se tiendra ce vendredi, la Santé publique française a de nouveau tiré la sonnette d’alarme ce jeudi après-midi, réaffirmant que tous les indicateurs relatifs à la situation épidémiologique sont dans le rouge, avec plus de 47 000 cas confirmés et 291 nouveaux foyers en une semaine.

covid-19

Et pratiquement tous les territoires sont désormais touchés par cette pandémie en France. Si l’on regarde l’évolution du taux d’incidence hebdomadaire, c’est-à-dire le nombre de personnes infectées en une semaine, ramené à 100 000 habitants, seuls deux départements semblent encore relativement à l’abri de la résurgence de l’épidémie : la Creuse et la Meuse.

La Creuse et la Meuse en vert

Le seuil de surveillance est atteint si plus de 10 personnes pour 100 000 habitants sont infectées. Au-delà de 50 personnes infectées pour 100 000 habitants, le seuil d’alerte est atteint.

Ainsi, la Creuse et la Meuse sont les deux derniers départements avec un taux de contamination inférieur à 10 pour 100 000 habitants.

port du masque

D’autre part, il y a maintenant 35 départements qui dépassent le seuil d’alerte, dont sept ont un taux de plus de 100 cas pour 100 000 habitants : Bouches-du-Rhône (196), Gironde (159), Paris (150), Alpes-Maritimes (134), Rhône (133), Val-de-Marne (125) et Hauts-de-Seine (119).

COVID-19 PANDEMIE: LA SANTÉ PUBLIQUE EN FRANCE MET EN GARDE CONTRE UNE AGGRAVATION DE LA SITUATION SANITAIRE

Avec plus de 47 000 nouveaux cas et 291 nouveaux foyers épidémiologiques identifiés en France la semaine dernière, Santé publique France prévient que la situation sanitaire s’aggrave.

brigitte macron emmanuel macron

A la veille du conseil de défense de ce vendredi sur la pandémie Covid-19, tous les indicateurs relatifs à la situation épidémiologique sont dans le rouge : la résurgence de l’épidémie sur le territoire est confirmée.

La progression exponentielle du nombre de personnes testées positives au Covid-19, l’augmentation du nombre de groupes et l’augmentation du nombre de personnes hospitalisées…

Dans son rapport épidémiologique hebdomadaire publié jeudi soir, Santé Publique France a tiré la sonnette d’alarme et appelé à une surveillance accrue.

chauffeur emmanuel macron

Le nombre de cas et de groupes de cas augmente fortement

Avec 47 294 nouveaux cas de SRAS-CoV-2 diagnostiqués dans la semaine du 31 août au 6 septembre, le coronavirus circule de plus en plus en France. Le nombre de nouveaux cas a augmenté de 20 % en une semaine, tout comme le taux d’incidence du virus (le nombre de nouveaux cas pour 100 000 habitants).

Si la dynamique de cette pandémie se poursuit, le nombre de cas confirmés par semaine doublera en 14 jours, prévient Santé Publique France.

Mais cela ne peut pas s’expliquer par le fait que nous ferions plus de tests chaque semaine, car le taux de dépistage reste stable par rapport à la semaine dernière.

De plus en plus de foyers épidémiologiques sur la pandémie …

Dans le même temps, le nombre de groupes a considérablement augmenté au cours de la semaine dernière. 291 foyers épidémiologiques (hors Ehpad) ont été signalés cette semaine, contre 200 la semaine précédente. Plus d’un quart des groupes de population recensés depuis le 9 mai sont issus du milieu familial élargi ou d’événements publics ou privés.

35 services au-dessus du seuil d’alerte

Au total, 35 départements français ont un taux d’incidence supérieur au seuil d’alerte de 50 cas pour 100 000 habitants. Parmi ceux-ci, sept départements ont un taux de plus de 100 cas pour 100 000 habitants.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Die ProCare Schutzmaske ist ideal zum Einkaufen während der Maskenpflicht. Bequem und einfach zu atmen.

Une publication partagée par ProCare Textil (@procaretextil) le

Un bond dans le taux de résultats positifs

En conséquence, le taux de résultats positifs est également monté en flèche pendant la semaine du 31 août. Il est passé de 4,4 % le 24 août à 5,2 % la semaine dernière.

Virus hautement actif chez les jeunes adultes

Selon Santé Publique France, cette augmentation du nombre de nouveaux cas touche toutes les tranches d’âge. Mais le plus grand nombre de cas (+44%) concerne les personnes âgées de 75 ans et plus, ainsi que celles âgées de 15 à 44 ans (+39%).

coronavirus-covid-19

Pandémie : Le taux d’incidence reste très élevé chez les jeunes adultes, avec une nette augmentation (35%) chez les 15-19 ans et une augmentation de 23% chez les 40-44 ans.

Augmentation des hospitalisations, mais un impact limité

Le taux hebdomadaire de nouvelles hospitalisations a augmenté dans toutes les régions entre le 26 août et le 1er septembre (1 700 nouvelles hospitalisations la semaine dernière, contre 1 300 la semaine précédente), sauf en Extrême-Orient.

covid-19

Il en va de même pour le taux d’admissions en réanimation, qui a augmenté dans toutes les régions (288 nouvelles admissions, contre 210 la semaine précédente), à l’exception de la Corse et de la Bretagne.

Mais Santé Publique France atténue ces chiffres, car si le nombre de nouveaux cas augmente considérablement en France, l’impact sur le système de santé français est encore modéré, sauf en région PACA.

coronavirus

Elle constate que les niveaux d’hospitalisation et d’admission aux soins intensifs sont encore modérés par rapport à ceux enregistrés en mars-avril.

pandémie

Cependant, le risque d’une intensification de la propagation du virus dans les populations à risque fait craindre une augmentation des hospitalisations dans un avenir proche, met en garde l’organisme de santé publique.

Pandémie : Dans la plupart des cas nous avons à faire à des symptomatiques … ils sont majoritaires

Autre changement important : durant la semaine du 31 août, plus de la moitié des cas positifs (52,7 %) présentent désormais des symptômes de coronavirus, contre 49 % la semaine précédente. Cela représente une augmentation de 11 % en une semaine.