Ophélie Winter SDF, l’interview “CH0C” en direct (vidéo).

Ophélie Winter SDF

Ophélie Winter SDF : C’est une femme à la voix affaiblie et parfois sensiblement embrouillée que l’on a entendue ce soir dans l’émission TPMP.

Ophélie Winter SDF : Invitée par Cyril Hanouna à venir s’exprimer sur les rumeurs qui l’envoient à la rue depuis quelques jours, la chanteuse de 45 ans s’est d’abord excusée de son absence, mais elle ne se sentait pas en état, alors elle a préféré s’exprimer par téléphone.

Depuis le vendredi 20 septembre et des photos publiées dans le magazine Public, la rumeur d’une Ophélie Winter ruinée et à la rue fait les choux gras de la presse et des réseaux sociaux. Invitée dans l’émission TPMP ce lundi 23 septembre, la chanteuse n’est pas venue en plateau mais elle était présente par téléphone. Et sa situation est on ne peut plus difficile. De quoi inquiéter sur le plateau.

Ophélie Winter

Si tout le monde se rappelle d’elle pour sa blondeur solaire, ses décolletés indécents, ses talents d’animatrice (le Hit Machine sur M6 au milieu des années 90), de chanteuse (Dieu m’a donné la foi, N°1 au Top 50 et plus de 500 000 singles écoulés), ou d’actrice (chez Claude Lelouch, Jérôme Cornuau ou Gilles Paquet-Brenner), Ophélie Winter a paru quelque peu perdue au téléphone ce soir, répondant tant bien que mal aux questions de Cyril Hanouna (qui célébrait d’ailleurs son anniversaire ce 23 septembre).

Ophélie Winter smart

Après avoir traversé des dernières années particulièrement difficiles, Ophélie a refait parler d’elle ce vendredi 20 septembre, dans le magazine Public qui, photos à l’appui, avançait que l’artiste était ruinée et qu’elle était SDF dans les rues parisiennes, vivant dans sa voiture, une petite Smart. Au téléphone, Ophélie a effectivement confirmé sa situation : “Je n’ai pas de domicile du tout.”

Ophélie Winter argent

Puis, elle y est allée d’un discours décousu et relativement alambiqué, sous les regards bienveillants malgré un certain malaise des animateurs en plateau, dans lequel elle évoquait en même temps sa “vie personnelle très compliquée” qui la pousse à passer ses nuits “d’hôtel en hôtel”, mais aussi sa vie professionnelle : “Je ne travaille pas, je n’ai pas d’argent, je m’ennuie…”, avant que Cyril Hanouna ne lui demande si des gens lui étaient venus en aide, ce à quoi elle a répondu : “Je suis seule, j’ai beaucoup trahi. Je ne peux demander d’aide à personne.” Avant de conclure : “J’habite nulle part en fait.”

Une intervention qui ne va pas rassurer ses fans, tant la chanteuse semblait perdue, et qui malheureusement confirme bien la situation décrite ces derniers jours.

Ophélie Winter SDF : quand la chanteuse évoquait son rapport immature à l’argent

La bimbo et la fourmi. Ça pourrait être une nouvelle fable de Jean de la Fontaine, fut-il vivant et inspiré par le bling du show-biz. Ce lundi 23 septembre, Ophélie Winter, supposément devenue SDF en quelques mois, fera le point sur sa situation dans l’émission TPMP. Coup dur, coup de pub? Si certains de ses fans se sont déjà mobilisés pour lui trouver un logement, la “descente aux enfers” d’Ophélie n’est pas sans soulever quelques interrogations. Contrairement à une rumeur répandue ce weekend, l’ex-star n’a jamais disposé d’une fortune évaluée à 245 millions d’euros. Mais la précarité dans laquelle elle se trouverait depuis juillet dernier paraît difficilement concevable. Comment une jolie fille à qui tout souriait dans les années 90 télévision, chanson, cinéma peut-elle finir recroquevillée dans une Smart, quand la nuit tombe, aujourd’hui ? Il s’agit de se remémorer les déclarations d’Ophélie au sujet de l’argent, ces dernières années.

stars

“Je ne veux pas de rapport avec l’argent, parce que ça rend les gens idiots”

Dans Libération, qui organisait une rencontre avec des fans en 1998, la blonde, émancipée de ses contrats avec M6 pour mieux se consacrer à la chanson et promouvoir son second album Privacy, avouait sans aucun complexe : “Moi, je sais pas ce que j’ai. Ma mère gère mon argent. J’ai été virée de mon école parce que j’avais zéro de moyenne en maths pendant trois ans, je suis vraiment nulle. Je ne veux pas de rapport avec l’argent, parce que ça rend les gens idiots. Donc ma mère est là pour payer mon appartement, ma bagnole. Et je n’ai aucun contact avec l’argent. Je ne sais pas combien j’ai gagné pour mon dernier film. Ça paraît débile, mais je ne sais rien.” Des propos qui pourraient expliquer sa déchéance aujourd’hui, d’autant plus que l’on dit la chanteuse brouillée avec sa mère.

Ophélie Winter

Dans cette même interview, Ophélie évoquait un rapprochement avec son père, le chanteur David Alexandre Winter, qui “avait pris la grosse” dans les années 70, et n’avouait qu’un petit pêché d’orgueil, plus que pardonnable : “Si j’avais voulu faire de l’argent, je serais restée à Esbroufe à gagner tant par mois. J’ai pas besoin de m’acheter des trucs hallucinants, je suis habillée avec des fringues à 100 ou 200 balles. Il y a un truc: mon père était obsédé par les Mercedes et je voulais avoir ma Merco. Je me suis acheté une Mercedes quand j’avais 21 ans. J’ai dû finir de la payer, maintenant. Je l’ai acheté d’occase, à crédit. Je n’ai jamais rien acheté d’autre de cher.”

Ophélie Winter ruinée

Capitaliser sur sa participation à DALS, en 2014? “Je dois être la seule blonde à ne pas avoir calculé un après”

Le début des années 2000 sera plus âpre pour l’enfant gâtée du R’n’B français. Ses albums se vendent moins, elle passe à côté de quelques belles propositions au cinéma.En 2014, elle accepte enfin de participer à l’émission Danse avec les stars, après avoir plusieurs fois refusé de s’illustrer sur le parquet de l’émission. Entre deux entraînements, elle accorde au site Pure Charts une nouvelle interview, qui, rétrospectivement, intrigue. Elle esquive au sujet de sa rémunération : “Je ne parle pas d’argent. Je ne suis pas là pour ça.” Mais alors que sa popularité est restée intacte, Ophélie Winter n’a aucune idée de ce qu’elle va “vendre” après l’émission : “Je dois être la seule blonde qui ne doit pas avoir calculé un après. Je n’ai rien calculé de spécial. Je vais faire un peu de musique quoi.”Et sans pression.

Ophélie Winter SDF

A l’époque, alors qu’elle revient sous les feux de la rampe, elle assure avoir apprécié son break de quelques années : “J’ai vécu comme un homme des cavernes ! J’ai kiffé, ça m’a fait du bien d’être normale, de ne pas avoir 100 000 personnes qui viennent chez moi… D’avoir une vie d’humain, quoi !” Elle jure qu’elle n’a “pas envie de revenir” : “J’ai quarante ans, ma vie, elle va bien.” Remplir à nouveau des salles serait “une belle surprise”“. Mais, s’empresse-t-elle de préciser aussitôt, “j’aimerais juste déjà sortir un album complètement barjo ou complètement hip-hop. Pas commercial quoi. Pour voir ce que ça fait. De toute façon, on s’en fout, on ne vend plus de disques ! Donc c’est pas grave.” Pas sûr qu’Ophélie chante la même chanson, en ce début d’automne 2019.