Muriel Robin dévoile dans un livre son lourd secret de famille.

Si Muriel Robin a mis du temps à se décider à publier son autobiographie, c’est qu’elle voulait écrire au plus près de sa peau.

Sans tricher. Sans rien cacher de ses fêlures, de ses faiblesse, de ses amours pour les hommes, pour les femmes jusqu’à l’amour « pour de vrai » comme disent les enfants, celui qu’elle partage aujourd’hui avec Anne Le Nen… Muriel Robin tenait aussi à révéler ce secret qu’elle aura mis près de soixante à découvrir…

secret de famille

Née neuf et six ans après ses sœurs Martine et Nydia, Muriel Robin s’était toujours sentie un peu à part dans sa famille. « Pourquoi donc mes parents m’ont-ils conçue si tard ? M’ont-ils vraiment voulue, ou ne suis-je qu’un accident ? » s’interroge la comédienne et humoriste dansFragile, une autobiographie publiée le 20 octobre chez XO.

lourd secret

En même temps qu’il la fragilise, ce sentiment d’être autre la pousse à quitter l’ordinaire pour une vie de lumière qui tour à tour la blesse (parfois) et la sauve (souvent). Muriel Robin qui enfant se rêvait actrice, mais commence à se faire aimer du public comme humoriste, se prend souvent les pieds dans son enfance.

Et revient toujours à cette mère qui ne sait pas aimer, caresser, encourager. Cette mère que plus d’une fois elle a eu envie de tuer, mais aussi pour laquelle par deux fois elle a eu envie de mourir… Une mère mortifère en quelque sorte. Un paradoxe qui abime.

livre

Et puis un jour, la maladie d’Alzheimer s’invite en famille. Aimée, cette mère dont le seul prénom résumait et l’espoir et l’impossible, ne reconnait plus toujours sa « Mumu ». Alors elle lui parle librement, en vrac. Et une chose que le mal n’a pu effacer de sa mémoire, c’est cette folle histoire d’amour qu’Aimée a vécu, alors qu’elle était marié à Antoine Robin. Elle parle sans tabou de ce Jacques Hamalian qui, au marché, tenait le stand à côté du sien. Elle vendait des chaussures, lui, des pull-overs. « Je vais te dire une chose, un secret… A toi toute seule. J’ai eu quelqu’un d’autre que ton père ». Voilà ce qu’Aimée dit à sa fille.

livre muriel robin

La maladie faisant tomber les barrières, Aimée Robin raconte cette passion pour laquelle elle a menti, trahi, manigancé, mais à laquelle elle a pourtant renoncé quand son mari a appris sa liaison et lui a demandé de choisir. Muriel Robin écoute cette histoire de femme. Elle comprend alors à quel point elle s’est trompée. « Ce mal qui a fait de maman cette femme à fleur de peau, cassante, acariâtre, destructrice, écrit-elle, sans doute trouve-t-il son origine dan son enfance dévastée, mais il n’a pu être qu’aiguisé par le sacrifice de sa vie amoureuse, par une frustration et une insatisfaction qui l’ont rendue folle de douleur. »