Michael Schumacher : un coéquipier du champion règle ses comptes.

Rubens Barrichello a été le coéquipier historique de Michael Schumacher chez Ferrari. Dans le podcast Beyond the Grid, il règle ses comptes.

il est revenu sur sa relation avec le pilote allemand Michael Schumacher. Une relation qui n’a pas toujours été au beau fixe.

Depuis son terrible accident de ski, survenu en 2013, l’état de santé de Michael Schumacher intrigue.

Alors que les rumeurs vont bon train, la famille du champion tente de préserver son intimité.

Si le pilote demeure un personnage emblématique dans le monde de la Formule 1, il aurait une part plus sombre à en croire les confidences de son ancien coéquipier dans la Scuderia, Rubens Barrichello.

Dans le podcast Beyond the Grid, le pilote brésilien s’est confié sur sa relation avec le pilote. Et il ne se montre pas tendre avec son ancien coéquipier chez Ferrari entre 2000 et 2005 :

“Il ne m’a jamais vraiment soutenu. Il ne m’a jamais offert son aide, donc je ne lui ai jamais demandé”,a confié Rubens Barrichello, qui a toujours été mis de côté.

Et de poursuivre : “Il y a des coéquipiers à qui vous demandez de l’aide, des coéquipiers que vous pouvez aller voir.Mais Michael était différent.

Michael Schumacher

Il était un peu naïf dans sa manière de travailler”.

“Il était meilleur que moi”

S’il garde un souvenir amer de son passage chez Ferrari, il a beaucoup appris aux côtés de Michael Schumacher, une référence sur la piste.

destin

“Il était super super fort en virages à haute vitesse, très courageux.

Avec mon style de pilotage dans les virages à plus basse vitesse, j’arrivais à être un peu plus rapide [dans ce genre de virages]”, a-t-il révélé. Et de poursuivre :

“Nous nous sommes tous les deux poussés l’un l’autre, c’était bien. Et ce n’est pas facile d’amener Michael Schumacher à un nouveau niveau”.

Au cours de son entretien, Rubens Barrichello a ainsi reconnu les qualités de son rival. “Je dirais que c’était 70/30 pour lui.Il était meilleur que moi.

Il était plus complet”, a-t-il déclaré. Malgré ses capacités hors normes, le champion pouvait parfois se montrer vulnérable. “Il avait ses mauvais jours.

Et quand c’était le cas, il était vulnérable. L’équipe le préparait pour qu’il rebondisse donc ils savaient comment agir sur lui positivement.”

Michael Schumacher : sa femme sort du silence pour démentir une terrible rumeur

La suite =====>