Enrico Macias à l’hôpital, les dernières nouvelles de son manager.

Ces dernières semaines ont été pénibles pour Enrico Macias et son manager, après le covid-19, il fait une chute et se retrouve à l’hôpital.

Les temps sont durs pour Enrico Macias et son manager. Guéri d’un coronavirus, le chanteur a été hospitalisé après une grave chute dans les rues de Paris.

Dans une interview, le manager de l’artiste a donné quelques nouvelles, révélant que l’interprète de Constantine n’était pas au mieux de sa forme.

Le 8 mai, l’artiste confie à CNews qu’il a été infecté par le Covid-19. “J’ai attrapé ce fameux Covid, j’ai eu des symptômes qui ne correspondaient pas à tout ce qui a été dit.

Je n’avais pas de fièvre, je ne toussais pas, mais j’avais de terribles douleurs abdominales”, a-t-il déclaré.

Enrico Macias

Bien qu’il ait échappé à l’hospitalisation durant cette phase particulièrement difficile, une violente chute le 28 mai a nécessité des soins médicaux immédiats selon son manager.

L’octogénaire a été admis à l’hôpital après avoir trébuché dans la rue près de son domicile à Paris. Rapidement transporté par les services d’urgence et victime d’une fracture du col du fémur, son cas a nécessité une intervention chirurgicale d’urgence.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Bravo à l’équipe algérienne pour cette belle victoire 🇩🇿⚽️ et chapeau à l’équipe sénégalaise pour sa prestation

Une publication partagée par Enrico Macias (@enricofficiel) le

Le directeur d’Enrico Macias s’exprime

Contacté par Télé-Loisirs, Jean-Claude Ghrenassia, le manager et fils d’Enrico Macias, a donné des nouvelles de l’artiste. “Pour l’instant, il ne va pas bien.

Il vient de sortir d’une opération, il faudra un peu de temps avant qu’il ne refasse surface. Il va faire de la rééducation”, a-t-il dit sans être pessimiste.

“Il ira bien dans un mois”, a-t-il ajouté.

Une nouvelle plutôt rassurante : les prochains mois seront particulièrement intenses pour Gaston Ghrenassia (son vrai nom).

En effet, l’interprète des Gens du nord devra bientôt commencer plusieurs dates de concerts en France. Et ce, pour le plus grand plaisir de ses fans.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Grande ambiance merci

Une publication partagée par Enrico Macias (@enricofficiel) le

Enrico Macias manager : ce que la mort de sa femme Suzy dans ses bras a changé en lui

En 2016, huit ans après la terrible mort de sa femme Suzy suite à une quatrième opération du cœur, Enrico Macias a parlé du deuil impossible qu’il traversait.

Pendant les trois premières années, j’étais complètement comme un zombie”, a-t-il déclaré. Je vivais seul dans mon appartement.

Heureusement, il y avait un téléphone, j’appelais mes amis, mes copains, mes enfants, mes petits-enfants.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Aujourd’hui sort #famillybuisness @igorgotesman @darmon.gerard @jonathancohens je suis tres heureux et fier d’avoir participé a ce projet je vous embrasse du portugal

Une publication partagée par Enrico Macias (@enricofficiel) le

J’ai beaucoup souffert de la mort de ma femme. “Pour l’artiste, sa Suzy, c’était ça ! Quand j’étais heureux avec ma femme, je me disais que s’il lui arrivait quelque chose, je me tuerais”, a-t-il révélé en 2012 dans les colonnes de Télé Star.

Finalement, j’ai réagi différemment dit-il à son manager. “Ce moment tragique, le chanteur s’en est souvenu sur RMC l’année dernière. “Quand elle est morte la première fois, on m’a dit qu’elle était morte”, a déclaré l’artiste.

Elle est morte une deuxième fois quand je l’ai tenue dans mes bras. »

manager

Douze ans après ce terrible moment, Enrico Macias essaie de maintenir le cap avec son manager. En France Dimanche, l’artiste international veut à tout prix rester sur scène.

Cela lui permet d’aller de l’avant après la mort de Suzy. “Retraite est un mot que je ne connais pas”, dit-il. Je pense que quand je ne pourrai plus aller sur scène et faire mon travail de chanteur, j’arrêterai !

Ce sera une retraite forcée selon son manager, jamais de mon plein gré. “La mort de Suzy a déclenché en lui une nouvelle philosophie de la vie. Depuis que ma femme est morte dans mes bras, je n’ai plus peur de la mort”, dit-il.

Je sais qu’elle est entre les mains de Dieu, et quand elle arrivera, elle arrivera. Je pense donc que chacun de nous a une étincelle divine, et qu’à la mort, cette âme revient à Dieu, il nous l’enlève !

Croyances qui lui ont permis d’aborder la suite plus sereinement.