Emmanuel et Brigitte Macron décide de ce faire rembourser les frais de bouche pour leur famille.

A l’Elysée, on aime recevoir. En effet, Emmanuel Macron et sa compagne, Brigitte Macron, sont souvent entourés de beau monde lors de dîners officiels.

Et si les Macron n’hésitent pas à mettre le prix pour satisfaire leurs convives. A l’intérieur du palais se tient également des repas de famille privés, pour lesquels le montant de l’addition est tenu secret.

Emmanuel Macron reçoit, avec son épouse, ses proches dès qu’il en a l’occasion au palais de l’Elysée. Des frais de bouche que le président de la République rembourserait depuis 2018.

Emmanuel Macron président

En avril dernier, le député Régis Juanico s’interrogeait sur ces dépenses de Macron et avait posé la question suivante : le président de la République paye-t-il de sa poche les repas organisés pour ses proches ?

Le Premier ministre avait alors pris le temps de répondre à cette question écrite, expliquant que“les dépenses d’alimentation des membres de la famille du Président, qu’il reçoit dans les résidences présidentielles (pavillon de la Lanterne et fort de Brégançon), font l’objet d’un remboursement”, comme le rapporte Capital. Pas depuis son élection, le 14 mai 2017, mais depuis 2018. Une réponse que René Dosière, qui a mené l’enquête sur les dépenses de la présidence et dévoilé le résultat dans son ouvrage Frais de Palais n’a pas manqué de rapporter.

De son côté, Edouard Philippe veillerait également à faire une distinction entre ses frais personnels et professionnels, comme il l’a expliqué lors d’une réponse écrite. Ses dépenses privées “ont fait l’objet d’un remboursement par ce dernier pour les années 2017 et 2018, ainsi que pour l’année 2019 en cours”, a-t-il répondu à l’auteur de la question, Régis Juanico, “En particulier, le Premier ministre rembourse les dépenses encourues lorsqu’il a l’occasion de recevoir à Matignon sa famille qui n’y habite pas”. Toutefois, les montants n’ont pas été dévoilés.

macron

Emmanuel Macron à Londres : Brigitte va-t-elle rencontrer Elizabeth II?

A Londres pour un nouveau sommet de l’OTAN et les 70 ans de l’organisation, Emmanuel Macron a fait le voyage seul. C’est encore en solo qu’il foulera les tapis de Buckingham, dans la soirée de ce 3 décembre. On vous explique pourquoi Brigitte Macron n’est pas du voyage…

Depuis son arrivée à l’Elysée, en mai 2017, son anglais s’est amélioré. Coachée par son ami Stéphane Bern, dont elle ne loupe pas une émission, elle a su nouer des liens privilégiés avec Charlene de Monaco, Mary de Danemark, Mathilde de Belgique, Rania de Jordanie ou encore la grande duchesse Maria-Teresa de Luxembourg.

Macron au ski

L’arrivée d’une autre “amie”, Melania Trump, au côté de Donald Trump, à Londres dans la soirée du 2 décembre laissait espérer sa venue. Las! Alors qu’Emmanuel Macron doit prendre part à un nouveau sommet de l’OTAN dans la capitale anglaise, mais aussi à la célébration des 70 ans de l’organisation au palais de Buckingham Palace, ce 3 décembre, son épouse Brigitte ne rencontrera ni la reine, ni Kate Middleton représentant William, futur roi d’Angleterre, selon nos informations.

Macron : Si la présence de la First Lady américaine, soucieuse d’afficher son soutien à son époux menacé d’une procédure de destitution, peut prêter à confusion, il ne s’agit ni d’une bouderie de notre Première dame, ni d’un camouflet de la part de Sa Majesté.Aucun programme n’a été prévu pour les conjoints des dirigeants des pays-membres de l’OTAN et la réception prévue à Buckingham, ce 3 décembre, est avant tout une affaire diplomatique, alors que la Grande-Bretagne s’apprête à sortir de l’Union Européenne.

La dernière Première dame française à avoir rencontré Elizabeth II n’est autre que Carla Bruni-Sarkozy. Parfaitement bilingue, maîtrisant l’art délicat de la révérence et très élégante dans ses tenues griffées Dior, l’ex-top avait d’ailleurs fait forte impression auprès de nos voisins britanniques. Régulièrement saluée pour son propre style vestimentaire par la presse anglaise, Brigitte Macron a encore jusqu’au printemps 2022, fin du quinquennat de son époux, pour s’essayer à son tour à la révérence devant la reine. Cheers.

Emmanuel et Brigitte Macron recueillis pour les soldats morts au Mali

Lundi 25 novembre, 13 militaires français ont été tués dans la collision entre un hélicoptère de combat Tigre et un Cougar de transport de commandos lors d’une opération contre des jihadistes, au Mali. Les corps ont été rapatriés à l’occasion d’une cérémonie d’hommages, lundi 2 décembre 2019 à Paris.

physique

Le président Emmanuel Macron a pris part au cortège ayant traversé le pont Alexandre III sous un beau soleil de fin d’automne et devant les yeux d’une foule silencieuse et recueillie composée d’anonymes, militaires ou d’anciens combattants tenant des drapeaux tricolores. Les voitures, escortées de motards, ont ensuite rejoint la cour des Invalides pour une cérémonie réunissant 2500 personnes dont les familles des victimes et de nombreux responsables politiques. Les anciens présidents Nicolas Sarkozy et François Hollande étaient présents tout comme l’actuel président malien Ibrahim Boubacar Keita. On a aussi noté la présence du sénateur Jean-Marie Bockel qui a perdu son fils Pierre.

Emmanuel Macron est apparu main dans la main avec sa femme la première dame Brigitte Macron, tous deux les mines fermées. Le couple présidentiel a pu se recueillir devant une image forte : celle des cercueils drapés des couleurs nationales portés par les camarades des soldats tués, au son des tambours. Les 13 soldats décédés, tous officiers et sous-officiers, servaient au 5e régiment d’hélicoptères de combat (5e RHC), au 4e régiment de chasseurs (4e RCH), au 93e régiment d’artillerie de montagne (93e RAM) et à la Légion étrangère, tous représentés à la cérémonie.

macron

Je m’incline devant leur sacrifice

Emmanuel Macron a égrené un à un leurs noms et leurs parcours, le ton grave, saluant le “courage” et les “qualités humaines” de ces hommes qui ont trouvé la mort dans la collision accidentelle de deux hélicoptères lors d’une opération de combat, dans le nord-est du Mali. “Je m’incline devant leur sacrifice”, “ils sont morts pour nous tous. Ils sont morts en opération, pour la France, pour la protection des peuples du Sahel, pour la sécurité de leurs compatriotes et pour la liberté du monde, pour nous tous qui sommes là. Leur engagement profond, modeste et discret n’est rendu public que par le sacrifice ultime, loin du fracas des mots inutiles”, a-t-il déclaré.

Tous ont été faits Chevalier de la Légion d’honneur à titre posthume. La Sonnerie aux morts a ensuite retenti tandis que les cercueils étaient portés hors de la cour, suivis par les membres des familles dont certains s’étaient enlacés, les yeux rougis. Les militaires doivent être inhumés cette semaine dans des funérailles distinctes. Une cérémonie est notamment prévue à Pau (sud-ouest) mardi 3 décembre, sur la base qui a perdu dans le drame sept de ses soldats. Le président Français – instagram