Un rare lion blanc vendu pour être abattu en tant que trophée.

Un rare lion blanc peut être vendu à des chasseurs de trophées, après que les autorités sud-africaines ont accepté de mettre l’animal aux enchères.

Mufasa est un lion blanc âgé de 3 ans. L’espèce est si rare qu’il est l’un des moins de 300 de son genre qui restent dans le monde. Il n’en reste que 13 à l’état sauvage.

Il est actuellement sous la garde du centre de réhabilitation de la faune de Rustenburg. Le centre a pris soin de lui de manière impeccable.

Ils lui ont même trouvé un compagnon, un deuxième petit appelé Suraya, lorsqu’il a été placé au centre. Les deux lions ont grandi ensemble et ont maintenant trois ans et sont inséparables.

Mufasa avait été enlevé à son ancien propriétaire car il ne disposait pas des autorisations nécessaires pour élever un animal rare et dangereux. Les services de police sud-africains ont placé Mufasa dans le sanctuaire, ce qui a entraîné une bataille juridique avec le propriétaire précédent.

La bataille juridique a été résolue. À présent, le Département du développement rural, environnemental et agricole du Nord-Ouest sud-africain souhaite que le lion soit livré à sa garde.

Un porte-parole du centre de réhabilitation de la faune de Rustenburg a déclaré qu’on leur avait dit que Mufasa serait vendu aux enchères pour “recouvrer les frais de justice”. Cela serait désastreux car “Mufasa a subi une vasectomie et n’est plus en mesure de se reproduire et n’a donc aucun intérêt pour un éleveur. Sa seule valeur commerciale est d’être chassé lors d’une chasse connue comme une chasse en boîte.

Pour que cela ne se produise plus, le centre de réadaptation a lancé une pétition et une action en justice contre le changement de détention. Ils espèrent garder Mufasa.

La suite sur l’histoire de ce lion blanc rare =>