Les confidences cash de Ingrid Chauvin sur sa rupture avec Thierry Peythieu.

Ingrid Chauvin

L’actrice se confie sur sa nouvelle vie de célibataire dans les pages de People Act Magazine. Ingrid Chauvin est séparée de Thierry Peythieu.

Pour certaines personnes, une rupture est synonyme de malheur. Pour d’autres, c’est le début d’un nouveau et merveilleux chapitre de leur vie. Ingrid Chauvin fait partie de cette catégorie ! Alors qu’elle est séparée de son mari Thierry Peythieu depuis décembre 2020, l’héroïne de la série française Demain nous appartient est aujourd’hui plus qu’heureuse.

Ingrid Chauvin

Dans une interview accordée à TV Magazine, mise en vente le dimanche 1er août, l’actrice de 47 ans s’est confiée sur ce nouveau départ, qui est une libération pour elle : “Je me suis reconnectée avec moi-même. J’ai retrouvé ma liberté de penser et d’être moi-même. Je me reconnecte avec la vie simple, avec la nature”.

Ingrid Chauvin est heureuse d’être célibataire

thierry peythieu age

Ingrid Chauvin et Thierry Peythieu se sont mariés en 2011 et ensemble ils ont eu un petit garçon prénommé Tom, qui a aujourd’hui cinq ans, et une petite Jade. Cette dernière est malheureusement décédée en 2014, alors qu’elle n’avait que 5 mois. Sa mère s’est confiée à nous : “J’ai une grande force en moi, je le sais. J’arrive toujours à retourner les épreuves de la vie et oui, j’en ai eu beaucoup”.

thierry peythieu instagram

Après 10 ans de mariage, l’interprète de Chloé Delcourt dans la série diffusée sur TF1 est désormais célibataire et le vit très bien. ” Je peux le dire, je me suis rarement sentie aussi bien en étant célibataire ! Et j’ai envie de le rester pour le moment”, confie-t-elle dans les pages du magazine. Au moins, le message est clair ! Elle met l’amour de côté pour le moment. Cela lui permet de passer plus de temps avec son fils. “Je me transforme en un enfant de cinq ans, nous jouons comme si nous étions amis. La vie est douce et belle”, conclut-elle dans l’interview.

Ingrid Chauvin parle des tensions dans la série “Demain nous appartient” :

Demain nous appartient a bouleversé la vie d’Ingrid Chauvin. Depuis quatre ans, l’actrice fait partie du quotidien des téléspectateurs de TF1, pour son plus grand bonheur. Dans une interview accordée à TV Magazine, datée de ce dimanche 1er août et partagée par l’actrice sur Instagram, elle revient sur les dernières intrigues écrites pour son personnage, Chloé Delcourt. “Cette année, Chloé était beaucoup plus en retrait et cela me convenait, car ce que je vivais sur le plan personnel nécessitait du temps. J’en avais besoin pour mon fils, Tom, et pour moi-même”, confie celle qui s’est séparée de son mari Thierry Peythieu il y a huit mois. En revanche, ce changement semble avoir créé quelques tensions au sein du casting.

“Cette pause est très bien tombée mais pour d’autres acteurs, elle a été un peu moins bien accueillie”, poursuit la mère de famille. Et elle ajoute : “On avait l’impression de faire une autre série ! Mais c’est vrai que les auteurs font un travail très compliqué car il y a, je crois, plus de 400 acteurs qui sont passés dans la série.” Quoi qu’il en soit, l’héroïne du feuilleton entretient une relation étroite avec ses fans. A l’occasion du 60e Festival de télévision de Monte-Carlo, la star du petit écran a pu rencontrer le public.

“On va enfin se retrouver avec Alexandre Brasseur”.

A travers cette même interview, Ingrid Chauvin lève le voile sur ce qui attend les téléspectateurs : “On va enfin retrouver Alexandre Brasseur et de grandes choses se préparent, comme le 1000e épisode de Demain nous appartient”, révèle-t-elle, avant de conclure : “La relation va s’adoucir entre nos deux personnages. S’effacer un peu, pour revenir en force, c’était l’idée. Ça nous permet de respirer aussi.”

Dans les colonnes du magazine People Act en kiosque ce lundi 2 août, elle évoque la séparation entre son personnage et Alex : “C’était l’intrigue la plus compliquée à tourner pour moi, et, pourtant, celle que j’ai préférée. Je suis quelqu’un qui ne supporte pas les conflits. Cela me rend faible. J’ai donc dû explorer un terrain que je ne connaissais pas et que je n’aimais pas. J’ai trouvé cela très paradoxal”.


Chiara Albertini

Je suis quelqu'un d'un peu spéciale mais mes choix en matières d'articles sont fais avant tout pour vous informer sur diverses thématiques. Je crois en aussi l'amour libre, et aussi à l'égalité homme-femme. Merci à la team Ton Mag pour sa confiance.