Législatives : quelles sont les possibilités si Macron n’a pas la majorité ?

Le résultat du premier tour des législatives est ambivalent. D'un côté, l'union de la gauche se frotte les mains. De l'autre, la majorité réfléchit à tous les cas de figure.

Décidément, le second quinquennat d’Emmanuel Macron n’est pas simple. Entre les deux tours des législatives, il va devoir s’organiser!

En tacticien, Emmanuel Macron avait tout anticipé avant les Législatives … sauf pour ce cas! Lorsqu’il a annoncé qu’il tentait de briguer un second mandat à l’Élysée, l’opposition a vu rouge.

Depuis la crise sanitaire, nombre d’entre eux pratiquent la fameuse stratégie du tout sauf . Pourtant, loin d’être au second tour, Jean-Luc Mélenchon rivalise d’ingéniosité pour unifier la gauche. Après de multiples échecs, il atteint enfin ses objectifs.

élections législatives 2022

Après avoir succédé à ses insoumis, les écologistes, les socialistes ou les communistes, la majorité va maintenant devoir composer avec les Nupes. Pour les contrer, elle choisit d’inviter les gaullistes à les rejoindre.

Qu’a t il fait juste avant les Législatives ?

Juste avant les législatives, quel meilleur symbole que de rebaptiser le parti En Marche en Ensemble?

Il y a quelques heures, le premier tour des élections législatives a surpris les journalistes. D’une part, le taux d’abstention record démontre que les Français ont le moral en chute libre.

Plus que jamais, ils ne font plus confiance et se replient sur eux-mêmes. En revanche, rien ne prouve que l’actuel président et ses amis obtiendront un maximum de sièges.

Comment pouvons-nous aller de l’avant avec cette menace cachée de ne pas être en mesure de gouverner? Ton Mag vous explique les scénarios qui se profilent à l’horizon!

Maintenant, des deux côtés, nous attendons le second tour des élections législatives avec impatience.

Chez Emmanuel Macron, on sait que même en cas de courte avance, il faut impérativement convaincre pour faire passer des réformes importantes. Chez Ton Mag, on pense notamment à celui des retraites.

C’est pourquoi, à l’Assemblée nationale, ce fameux jeu d’alliances est fréquent, mais il interpelle toujours. Qui aura le dernier mot? J’ai hâte de le découvrir!

Nous vous illustrons ces propos !

Si l’équipe Ton Mag a choisi d’illustrer ses propos avec une photo de Michel Rocard, ce n’est pas un hasard. À l’époque, François Mitterand entamait son deuxième septennat.

Cependant, le verdict des législatives ne lui avait pas permis d’obtenir la majorité des députés. C’est pourquoi il a demandé à son Premier ministre de tout faire pour éviter les scandales tels que la cohabitation.

Vidéole lendemain des élections législatives, l’utilisation de ce fameux l’article 49-3, tout le monde le redoute. Comme le prouve la vidéo ci-dessus, il permet de voter des lois en vigueur, en évitant de consulter l’Assemblée nationale.

Agacée par cette technique, l’opposition peut décider de voter une motion de censure contre le gouvernement. Mais avant d’arriver à cette étape chaotique, il faut avoir de la patience ainsi qu’un argument de chic et de choc.

L’objectif est de convaincre un maximum de députés de se joindre à ce projet désastreux. Et cela, nous l’avons vu dans le passé, est tout sauf évident!

Si jamais le parti d’Emmanuel Macron s’effondre au second tour des législatives, on aura l’impression de revivre une période sombre de l’histoire.

Il pourrais dissoudre l’Assembler national !

En effet, lors de son premier quinquennat, le mari de Brigitte s’est toujours vanté de ne pas avoir eu à choisir un Premier ministre qui allait à l’encontre de ses convictions.

Cependant, ce dimanche, si le Nupes obtient plus de députés, il devra nécessairement nommer l’un de ses représentants pour former un gouvernement après les Législatives.

Certes, Emmanuel Macron pourrait décider de dissoudre l’Assemblée national. Incapable de supporter l’idée de ne pas avoir de majorité, un certain Jacques Chirac a fait ce choix en 1997.

Cependant, la situation se retourne contre eux. Obligé de demander à Lionel Jospin d’être son Premier ministre, le contexte est cocasse. Par la suite, les conséquences ont été redoutables sur la crédibilité de l’exécutif.

Pour preuve, celui qui représentait le parti socialiste n’a même pas réussi à atteindre le second tour de l’élection présidentielle de 2002 aux Législatives. Quand les Français découvrent que le deuxième homme est Jean-Marie Le Pen, c’est la panique à bord!

Nos collègues d’OpinionWay travaillent d’arrache-pied. Sollicité par tous les partis politiques pour avoir des projections claires, l’institut de sondage estime qu’Emmanuel Macron a 50% de chances d’avoir une majorité.

Législatives

Quant au Nupes,il compterait environ 200 places. Qui l’emportera? Le mystère reste entier! Plus d’informations dans le prochain numéro de Ton Mag!