Léa Seydoux rend un magnifique hommage à Gaspard Ulliel décédé en janvier.

Léa Seydoux a accordé une interview au Journal du dimanche, le 13 mars. L’actrice est revenue sur la mort de Gaspard Ulliel qui l’a profondément bouleversée.

La mort de Gaspard Ulliel a été un choc incroyable, je n’arrive toujours pas à y croire, a-t-elle déclaré. La James Bond Girl lui a également rendu un bel hommage dans les colonnes de l’hebdomadaire : J’aimais sa grâce et sa façon intelligente, pas du tout narcissique, de parler du métier. Et il avait cette façon de flotter, d’être là sans être là, dans laquelle je me suis reconnue.

gaspard ulliel accident

Le 20 janvier, au lendemain de la mort de l’acteur, la mère de Georges exprime sa stupéfaction dans les colonnes de Libération : Je suis sous le choc, ça me semble irréel, on devait tourner ensemble en avril prochain.

On devait tourner ensemble en avril prochain. Nous avions tourné ensemble deux fois, dans Saint Laurent de Bonello et Juste la fin du monde de Dolan. J’étais ravie de le revoir. Léa Seydoux, Gaspard Ulliel et le réalisateur Bertrand Bonello devaient se retrouver pour le tournage du film de science-fiction, La Bête.

Gaspard Ulliel, victime d’un tragique accident de ski

Pour rappel, Gaspard Ulliel a tragiquement perdu la vie le 19 janvier à l’âge de 37 ans, victime d’un accident de ski la veille, sur le domaine skiable de La Rosière en Savoie. A l’intersection de deux pistes bleues, l’acteur est entré en collision avec un autre skieur. Inconscient à l’arrivée des secours, le père d’Orso, grièvement blessé à la tête, a été transporté au CHU de Grenoble où il est décédé.

Avec une voix à la fois tragique et suave, un charme conféré par une cicatrice devenue fossette, il avait une aura et une justesse de jeu indéniables. Il était surtout de ceux que l’on espérait revoir à l’écran au fil des années.

Au carrefour de deux pistes du domaine skiable de la Rosière, en Savoie, Gaspard Ulliel a trouvé la mort le 19 janvier. Après son décès brutal à l’âge de 37 ans, les proches du talentueux acteur ont opté pour la discrétion, à l’image de la manière dont le défunt entretenait ses relations avec les médias.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Melina Zárate (@mely.zeta)

Un mois après le décès du personnage principal des films Jacquou le Croquant et Juste la fin du monde, sa famille a décidé de lui rendre hommage en collaborant avec la Fondation Tara Ocean. Gaspard était un plongeur, sensible aux questions climatiques et soucieux de la protection de la biodiversité sous-marine.

Il aurait souhaité que l’enthousiasme suscité par son décès serve à défendre ces causes qui lui tenaient à cœur. Nous avons voulu honorer sa mémoire en contribuant à l’association @fondationtaraocean, a expliqué son ancien compagnon sur sa page Instagram.

Mardi 22 février, quelques jours après l’ouverture de la page En mémoire de Gaspard, la Fondation Tara Ocean a publié un communiqué de presse comprenant de chaleureux remerciements : Gaspard Ulliel était un amoureux de l’océan et avait à cœur de protéger cet écosystème unique.

Ses parents et ses proches ont souhaité rendre hommage à cette passion en apportant leur soutien à notre Fondation. Très touchés par cette initiative, la Fondation Tara Ocean et ses équipes les remercient très chaleureusement, comme ils remercient tous ceux qui se reconnaissent en Gaspard pour soutenir cette initiative.

Préserver et sensibiliser

Les dons récoltés permettront à la Fondation d’aller plus loin dans son action et de mener de nouvelles missions afin de mieux comprendre l’océan, d’en faire une responsabilité commune et de le préserver, mais aussi de sensibiliser et d’éduquer les jeunes générations, conclut avec émotion la Fondation Tara Ocean, créée par Agnès B.

gaspard ulliel

Une action aux multiples impacts positifs pour l’environnement et une manière ingénieuse de saluer la mémoire d’un acteur que le cinéma français n’oubliera pas.