Matt Pokora (Le Premier oublié) TF1 : Les situations du film, je les ai connues, il dévoile tout.

Le Premier oublié avec en acteur Muriel Robin et Matt Pokora sur la chaîne TF1, à 34 ans, M Pokora fait ses premiers pas d’acteur.

Matt Pokora donne la réplique à Muriel Robin dans ” Le Premier Oublié “, diffusé ce lundi 7 octobre 2019, à 21h05 sur TF1.


Pour vos débuts, tourner avec Muriel Robin, c’est fort !

Matt Pokora : C’est dingue, oui ! Nous nous étions croisés une fois. Quelle femme ! C’est une bosseuse. Elle peut se permettre de revisiter le texte, là où moi je n’ose pas. Elle m’a mis à l’aise et a senti que je n’allais pas la tirer vers le bas. S’il y a une chose que je redoutais, c’était de planter une scène en ne me souvenant pas de mon texte. J’ai travaillé dur pour tout mémoriser.


Muriel Robin

Qu’avez-vous aimé, en particulier, dans cette histoire ?

Déjà, la relation mère-fils, qui n’est pas très souvent abordée à l’écran. Et elle est super jolie, cette relation ! Axel, mon personnage, apprend de ses erreurs, il n’est pas irréprochable, et j’ai aimé ça chez lui. Il est pudique, comme moi. Il est le petit frère, mais on a l’impression que c’est le plus âgé. J’étais comme ça : j’ai commencé jeune, mais j’avais l’impression de devoir être le patron à bord du bateau. Axel est parti tôt de chez lui, comme moi. J’avais 17 ans. Et puis, dans le film, il y a surtout cette famille, cette fratrie, qui se reconstruit autour de la mère. Ça m’a touché.

Le Premier oublié

Comment ce projet “Le Premier oublié” est-il venu jusqu’à vous ?


Ce téléfilm est tiré d’un livre sur la maladie d’Alzheimer, que j’ai lu il y a trois ans, sur les conseils de mon manager. Il pensait qu’il pouvait me toucher, car j’ai été confronté à cette maladie, avec mon grand-père. On a ensuite démarché des producteurs, et TF1 a voulu le réaliser.

TF1

Matt Pokora Le Premier oublié : Il y a une réflexion sur l’oubli, forcément. Oublier, être oublié, c’est la pire des choses ?

Le pire, je pense, c’est pour la personne qui est malade : savoir qu’on oublie… Alors, oui, cela a été dur quand mon grand-père m’a vouvoyé pour la première fois. J’avais 13 ans. Les situations du film, je les ai connues. Tout comme Muriel, qui a accompagné sa maman dans la maladie. Être oublié, c’est horrible, mais voir un adulte dont le cerveau fout le camp, c’est vraiment terrible.

Matt Pokora