Le cri des “gilets jaunes” racontée par leurs gilets jaunes en images.

En images exclusives : Depuis le début du mouvement, l’emblématique tenue est le support des revendications des “gilets jaunes”.

Un coup de marqueur pour exprimer une colère. Depuis le début du mouvement, et les premières mobilisations du samedi 17 novembre, de nombreux “gilets jaunes” utilisent leur tenue pour dénoncer la fiscalité mise en place par le gouvernement.

Parties de la contestation de la hausse du prix des carburants, les revendications sont devenues plus variées, les coups de gueule sont fréquents. Les inscriptions et dessins des manifestants dressent le constat d’une profonde fracture avec le pouvoir, mêlée de colère et de lassitude.

Une femme affirme participer pour la première fois à une manifestation, le 20 novembre 2018 à Saint-Denis-de-la-Réunion. Elle exprime de “la peur”.

Un homme arbore un gilet jaune sur le périphérique parisien, le 17 novembre 2018. De nombreux motards ont rejoint le mouvement national. GREG LOOPING / HANS LUCAS

La colère des “gilets jaunes” cible de nombreuses taxes. Cet homme réclame par exemple le fin des droits de succession acquittés à l’Etat, le 24 novembre 2018 sur les Champs-Elysées, à Paris. “Il ne s’agit en aucun cas de revoir la fiscalité des droits de succession”, a répondu le secrétaire d’Etat Gabriel Attal, dans un entretien au Monde.

Fin août, Emmanuel Macron a comparé les Danois, “peuple luthérien”, aux Français“Gaulois réfractaires au changement”. Cette petite phrase n’est pas passée inaperçue et a donné lieu à de nombreux clins d’œil dans les rassemblements.

La suite ==>