Laurent Delahousse en deuil : La “mauvaise” nouvelle vient de tomber.

Laurent Delahousse : La Direction de l’Information France tele rend hommage à notre confrère et ami disparu aujourd’hui, tous les détails dans l’article.

Très ému vendredi soir à la fin de son journal télévisé, Laurent Delahousse a tenu à rendre hommage au grand reporter Claude Sempère, l’un de ses confrères, décédé à seulement 55 ans.


“Il était une plume rare, précise, empathique. Il aimait ce métier, nous poussait toujours vers l’exigence et la rigueur” a décrit le présentateur de 50 ans Laurent Delahousse.

Celui qui avait remporté le prix Albert-Londres en 1997 pour une enquête qu’il avait menée sur la Corse parcourait le monde entier pour ramener des reportages diffusés lors des journaux télévisés de France 2 et dans l’émission “Envoyé spécial”.

Laurent Delahousse en deuil


Depuis l’annonce de son décès, de nombreux collègues après Laurent Delahousse et amis lui rendent hommage sur les réseaux sociaux.

Francoise Laborde ✔ @frlaborde
Immense chagrin… #ClaudeSempere était un ami fidèle, un journaliste rare comme Laurent Delahousse, une personnalité attentive aux autres. C’était aussi un ami de Manuel Joachim dont nous parlions souvent ensemble… je ne les oublie pas 💔

𝐎𝐥𝐢𝐯𝐢𝐞𝐫 𝐒𝐢𝐨𝐮 @oliviersiou1

Je venais d’arriver. Il m’a pris à l’écart en sortant du mixage : «Petit [😳], tu commences JAMAIS un sujet par : ‘Cinq heures, ce matin’. Pourquoi ? Parce que TOUS les sujets peuvent commencer comme ça.»

Il était comme ça, Claude Sempère.

Un confrère, un collègue, un grand pro.

Laurent Delahousse fans

Dominique Verdeilhan ✔ @Verdeilhan
Avec Claude #Sempère nous partagions depuis peu le même casier de courrier à la rédaction mais nous partagions depuis longtemps le souci d’une information rigoureuse. C’était un confrère attentionné et délicat. Nous sommes tristes. #rip

Yannick Letranchant ✔ @LetranchantY
La Direction de l’Information @Francetele et Laurent Delahousse rend hommage à notre confrère et ami Claude Sempère disparu aujourd’hui.

Nos pensées vont à sa famille, sa femme et consoeur Dominique et leurs enfants. Un Grand reporteur, une jolie plume. Je n’oublie pas nos débuts dans le métier…

Rebecca Suner ✔ @becksunyer
Très émue d’apprendre le décès de Claude Sempère. Un modèle de journalisme, un cœur immense et la première personne à m’avoir donné ma chance dans ce métier. Je n’oublierai jamais. Pensées pour sa famille, ses proches et la rédaction de France 2.

Laurent Delahousse journaliste

François Beaudonnet ✔ @beaudonnet
Nous ne pouvons pas le croire. Il se battait contre la maladie avec une telle énergie, que pour nous, c’était sûr : Claude Sempere allait vite revenir parmi nous, à la rédaction.

Grande tristesse ce soir à l’annonce de la mort de claude Sempère. Je pense à sa femme, à ses enfants, à toute sa famille annonce Laurent Delahousse.

La rédaction de France Télévisions a adressé ses condoléances à sa famille et à ses proches.

Laurent Delahousse : dur dur d’interviewer Olivier de Kersauson !

Laurent Delahousse est habitué à composer avec les aléas du direct, mais la situation qu’il a vécue ce 17 novembre dans 20h30 le dimanche était inédite.

Le portable de son invité Olivier de Kersauson a sonné trois fois, en pleine interview de Laurent Delahousse en est malade.

Un beau moment de télévision. Invité de 20h30 le dimanche ce 17 novembre, Olivier de Kersauson a été interrompu par la sonnerie de son téléphone portable à trois reprises, et à quelques minutes d’intervalle.

Olivier de Kersauson interview

La première retentit devant un Laurent Delahousse amusé. “C’est la honte, mais bon… Je garde mon téléphone avec moi parce que j’ai peur qu’on me le vole”, s’excuse le navigateur, ancien chroniqueur de Laurent Ruquier.

Il n’y a “pas de mal” pour le journaliste de France 2, compagnon d’Alice Taglioni : “C’est peut-être quelqu’un de l’autre bout du monde qui n’est pas aux mêmes horaires que nous.”

En pleine conversation sur les migrants, le téléphone à clapet de l’auteur du livre De l’urgent, du presque rien et du rien du tout (sorti aux éditions du Cherche Midi ce 14 novembre) sonne une nouvelle fois.

Olivier de Kersauson

“Excusez-moi, ça devient grossier là ! Mais ça montre que la batterie n’est pas vide !”, s’exclame l’homme de 75 ans, qui ne sait visiblement pas comment activer le mode silencieux.

Les autres invités de l’émission, Angèle et Hugo Clément malade, sont eux aussi spectateurs de ce moment d’anthologie, avant de s’installer autour de la table de Laurent Delahousse (20 heures de france) à leur tour.

C’est d’ailleurs durant l’interview du journaliste de Konbini que le portable”écologique, qui ne consomme rien”d’Olivier de Kersauson fait une troisième fois des siennes.

Laurent Delahousse

Le futur papa en rit : “Je n’ai pas le mien, en tout cas !” L’émission a ensuite pu reprendre son cours sans encombre. Mais qui était derrière ces appels insistants ?

L’ancienne Grosse Tête nous l’a appris dans une vidéo publiée sur Twitter par Laurent Delahousse (jour un destin) malade : c’était l’humoriste Laurent Gerra !