Laurence Ferrari brise le silence pour la première fois sur son drame.

Laurence Ferrari brise le silence pour la première fois sur son drame.

Une fois n’est pas coutume, Laurence Ferrari a parlé longuement de sa vie privée, et notamment d’un drame qui a marqué sa jeunesse.

Alors que Laurence Ferrari avait 22 ans, sa mère Bernadette s’est donnée la mort. Un épisode qu’elle avait gardé secret, jusqu’aujourd’hui.

C’est une histoire que seuls les soutiens très proches de Laurence Ferrari connaissaient. Pour la toute première fois, la célèbre journaliste s’est confiée sur l’un des épisodes les plus tristes de sa vie : le suicide de sa mère. À l’occasion de son documentaire baptisé L’Absente, l’épouse de Renaud Capuçon s’est étendue sur ce lourd secret qu’elle a conservé durant si longtemps.

jeunesse

Et si elle lève enfin le voile sur ce drame, c’est à la demande de sa fille Laëtitia née de son précédent mariage avec Thomas Hugues aujourd’hui âgée de 22 ans. Âge, justement, qu’elle avait au moment des faits.

C’est tout au long des pages de Paris Match que l’on peut retrouver cet entretien exclusif entre une mère et sa fille. En tentant de trouver quelques réponses au sujet de sa grand-mère, Bernadette, qu’elle n’a jamais connue, Laëtitia a permis à sa mère de libérer sa parole. Elle qui, au départ, ne souhait pas parler du suicide de sa maman pour préserver ses enfants, l’a enfin évoqué pour permettre à sa fille de « comprendre un peu mieux qui elle était».

drame

« Très belle, solaire, avec une vie sociale très riche » : ce sont par ces mots que Laurence Ferrari a décrit sa mère à sa cadette. « Ça, c’était elle durant ses phases lumineuses. » Parce que voilà, rien n’était vraiment rose chez cette femme qui traversait des périodes « très sombres, avec de forts épisodes de dépression. » Des épisodes que la quinquagénaire a chiffré au nombre de trois, le troisième étant celui qui lui a été fatal.

la suite =>

SOYEZ INFORMÉ SANS ATTENDRE DES NOUVEAUX ARTICLES !

Merci pour votre inscription !

Cela n'a pas fonctionné.