Laurence Boccolini fait son grand retour sur les plateaux.

Sur le réseau Instagram Laurence Boccolini a annoncé une grande nouvelle à ses fans, la star vient de reprendre les tournages en studio.

Après l’arrêt du tournage en raison du confinement, l’animatrice est finalement retourné dans les studios et plateaux.

Laurence Boccolini

Après une interruption de deux mois due à la crise sanitaire, le tournage des séries et des spectacles a progressivement repris depuis le début de l’arrêt.

Aujourd’hui, c’est Laurence Boccolini qui revient sur les plateaux pour mettre en boîte un nouveau numéro du Grand concours des animateurs de TF1.

La mère de la petite Willow a annoncé la bonne nouvelle dans son compte Instagram le jeudi 11 juin, en développant trois photos du tournage en coulisses où l’on peut la voir se coiffer et se maquiller.


“Masqués” mais je les reconnais bien ! Se préparer pour la grande compétition de pom-pom girls”, écrit Laurence Boccolini dans la légende.

Comme les autres programmes sur les plateaux qui ont été relancés depuis la rupture, la production du programme a dû s’adapter aux mesures de sécurité imposées par la crise sanitaire.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

masqués mais je les reconnais bien ! préparation du grand concours des animateurs avec @sylvain.decolfmacker et @fannydepee_mua 💖💖💖💖💖💖 #goodvibes #happy

Une publication partagée par laurence boccolini (@lolobocco) le

Collaborateurs masqués, émissions et plateaux sans public, distances à respecter entre chaque invité : l’atmosphère sur les plateaux est celle d’une grande prudence.

Mais cela ne suffit pas à gâcher le plaisir de l’animateur qui termine son poste avec le hashtag “happy” pour dire combien il est heureux de retourner enfin au travail.

Une reprise de tournage longtemps attendue …

laurence boccolini mari

Ce retour en studio arrive à point nommé pour Laurence Boccolini. Pendant le lock-in, l’hôte a parlé de sa situation financière difficile.

En tant que pigiste, elle a expliqué que sa société de production et donc ne la payait que lorsqu’elle tournait :

Laurence Boccolini

“J’ai créé ma très petite société de production qui, avec ce qui se passe en ce moment et le peu de travail que j’ai, risque de faire faillite comme beaucoup d’autres sociétés”.

La suite ========>