Les gilets jaunes contaminent l’Allemagne, la Belgique, la Bulgarie.

Le mouvement Gilets jaunes, qui a poussé dans les rues de France des milliers de manifestants s’exporte dans l’Hexagone jusqu’à la Belgique.

En Belgique, les Gilets jaunes ont bloqué des ronds-points et des dépôts de carburant, surtout en Wallonie, bloquant le trafic.

la Bulgarie

En Bulgarie , des milliers de Gilets jaunes Bulgares ont bloqué dimanche les principaux axes routiers et les postes-frontière pour protester contre la flambée du prix des carburants et des taxes dans un contexte de mécontentement dû au faible niveau de vie dans le pays, le plus pauvre de l’Union européenne.

En Allemagne, le symbole du gilet jaune a été repris par des allemands en colère sur la politique fiscale et migratoire d’Angela Merkel.

La publication allemande a déjà été partagée plus de 6000 fois sur Facebook en 24h et prévoit un rassemblement à Kandel le 12 janvier à 14h.
L’Italie qui a vu naitre son propre mouvement « 5 étoiles », né d’une même colère populaire.

Des embryons d’appels à manifestation naissent également dans d’autres pays de l’UE. Ce qui se passe donc en France pourrait bien s’ancrer dans le temps grâce à la participation de nos voisins européens. Une chose est sûre, la manifestation du 17 novembre a fait suffisamment de bruit pour impressionner et faire des émules à l’étranger.

LA SUITE MAINTENANT ? Acte 2, le mouvement s’organise vers un rassemblement dans la capitale, la page de l’évènement Toute La France A Paris

A la veille d’un nouveau rassemblement à Paris, les « gilets jaunes » ne désarment pas

A travers toute la France, des poches de manifestants maintiennent leur présence sur le terrain. Mais la forme à donner à la mobilisation fait débat dans les rangs depuis le 17 novembre.
Un nouveau jour se lève au nord de Bordeaux, sur le carrefour giratoire de la Garosse, plus connu par ici sous le petit nom de « rond-point du McDo ».

l'Allemagne

Nous sommes jeudi 22 novembre, et les irréductibles en jaune sont toujours campés sur leur terre-plein. Les mêmes étaient déjà là la veille, le jour d’avant, et même dès le samedi précédent, au premier jour de mobilisation des « gilets jaunes » contre la hausse des taxes et les fins de mois difficiles. Cinq jours plus tard, l’info trafic signale toujours des ­ralentissements en Gironde, mais plus de ­blocage. Des interventions policières ont fait céder les derniers barrages mercredi.

gilets jaunes

« Plus aucun blocage ou barrage filtrant sur les axes majeurs de métropole », indiquait ainsi le bilan du gouvernement de jeudi matin. Les manifestants du rond-point du McDo sont pourtant encore bien là. Toujours soutenus par un concert de bienveillants klaxons, mais désormais rappelés à l’ordre par les autorités dès qu’ils font un tant soit peu ralentir la circulation.

Ici, une voiture sur deux arbore sur son tableau de bord le fameux signe ralliant toutes les colères. Certains apportent du café, et un pâtissier leur a même préparé des petits éclairs auréolés de gilets jaunes sucrés. « On est avec vous, ne lâchez pas », lance un automobiliste en les dépassant.