Foot : Karim Benzema impliqué dans une tentative d’enlèvement.

Un agent de football a porté plainte pour tentative d’enlèvement et de séquestration. Des proches de Karim Benzema du Real Madrid sont soupçonnés.

C’est une histoire à peine croyable. Digne d’un thriller. Avec Karim Benzema à l’affiche. Après la fameuse affaire de la se.xta.pe qui n’est d’ailleurs toujours pas soldée, le nom de l’attaquant du Real Madrid est de nouveau évoqué dans une enquête judiciaire.

Mediapart révèle qu’un agent, Léo D’Souza, a porté plainte au commissariat de Nanterre le 8 octobre dernier pour «tentative d’arrestation, enlèvement, séquestration ou détention arbitraire, violence n’ayant entraîné aucune incapacité de travail». Une enquête préliminaire du chef de «tentative d’extorsion» a même été ouverte le lendemain par le parquet de Paris.

Benzema

Un différend financier de 50.000 euros entre Benzema et D’Souza

Léo D’Souza accuse des proches de Benzema d’avoir voulu le kidnapper juste après le choc PSG-Lyon le dimanche 7 octobre, près d’un bar à chicha dans le XIIIe arrondissement de Paris. Smaïne Tabennehas, un ami d’enfance de l’international français, aurait tenté de le faire monter dans un van – conduit par le chauffeur de Benzema quand il est dans la capitale – avant de lui asséner des coups.

Benzema Real Madrid

La raison invoquée par D’Souza ? Un différend financier suite à un transfert d’argent liquide de l’ordre de 50.000 euros. Chargé en juillet 2018 de récupérer au Maroc cette somme liée à un contrat de sponsoring et de la rapatrier en France, l’agent, qui n’occupait pas de fonction officielle auprès du joueur mais réalisait diverses missions pour lui, a en effet été arrêté par les douaniers à Marrakech.

«Monsieur Benzema pense que je lui suis redevable de la somme de 50 000 euros», a expliqué D’Souza, soupçonné par le clan Benzema d’avoir récupéré et conservé l’argent, lors de son dépôt de plainte.

tentative d'enlèvement

«La plainte de Monsieur D’Souza est une tentative aussi mensongère que maladroite de couvrir ses turpitudes» – Me Sylvain Cormier, avocat de Karim Benzema

Contacté par Mediapart, Smaïne Tabennehas a nié toute agression. «Je sors du van et je tombe sur Léo, c’est un ami. D’un coup, il a commencé à s’exciter. Les gens sont sortis. Il s’est mis au sol, a commencé à faire un cinéma. J’ai jamais vu ça.» Même chose en ce qui concerne le chauffeur attitré de Benzema à Paris : «Smaïne lui a dit : “Est-ce qu’on peut parler cinq minutes ?” Là, l’autre se met directement par terre en criant : “Appelez la police !”».

plainte

«La plainte de Monsieur D’Souza est une tentative aussi mensongère que maladroite de couvrir ses turpitudes, a pour sa part réagi l’avocat de l’attaquant français, Me Sylvain Cormier, dans un mail adressé à nos confrères. La lecture de vos questions me fait penser, pour paraphraser un de vos confrères, à la démarche d’un astrophysicien qui s’évertuerait à rechercher une vérité scientifique dans un Marvel.» Mediapart affirme toutefois que Smaïne Tabennehas et Yamna Aghrib (en charge du marketing et de la communication du joueur du Real Madrid), également présente dans le van, ont rejoint, après avoir quitté les lieux de la supposée agression, le Royal Monceau. Là où logeait ce dimanche 8 octobre un certain Karim Benzema…