David Hallyday et Laura Smet : cette erreur face à Laeticia rattrapée de justesse.

De justesse ! Entre le clan Boudou et les Hallyday, la bataille judiciaire fait rage depuis des mois et n’est pas près de se terminer.

Au beau milieu de la guerre judiciaire qui les oppose à Laeticia, Laura Smet et son frère David ont fait une erreur de taille. Cette gaffe, heureusement rattrapée in extremis, aurait pu leur coûter très cher…

Les avocats qui travaillent sur le cas s’arrachent les cheveux sur cet héritage et tentent tant bien que mal d’aider leurs clients. Mais, aussi compétents soient-ils, les hommes de loi restent humains et commettent parfois quelques erreurs. C’est ce qui est arrivé à Laura Smet et David Hallyday, comme le rapporte le magazineCloser. Leurs avocats ont obtenu en avril le gel des droits d’auteur de leur illustre père qui, selon le testament de Johnny, devaient revenir en intégralité à Laeticia Hallyday. Le problème ? Ils n’avaient alors pas réalisé que les revenus du Taulier provenaient davantage des royalties que des droits d’auteurs…

rage

En effet, Johnny Hallyday ne composait que très peu de chansons. Mais si la majeure partie de son répertoire était écrite par d’autres artistes, le rockeur idolâtré touchait quasiment 7 fois plus de royalties qu’un autre interprète (soit environ 800 000 par an). Une somme non négligeable qui a failli leur échapper en totalité : Laeticia, elle, avait bien noté ce petit détail qui aurait pu lui faire perdre gros et ses avocats tentaient, depuis le mois de septembre, de transvaser ces montants ni vu nu connu dans le trust américain de Johnny Hallyday.

album qui frappe

Après s’être rendu compte de leur bévue, les conseils de Laura et David ont fait une demande en référé, qui sera examinée le 27 novembre prochain. Si le tribunal de Paris accepte, les royalties seront finalement bloquées. Le but pour le clan Hallyday ? Que 75% de ces sommes soient réparties, comme le veut le droit français, entre les quatre enfants du chanteur.

Laeticia Hallyday : ce gros mensonge à Johnny concernant David Hallyday

Les révélations sur le clan Hallyday vont bon train depuis la sortie du livre Ils se sont tant aimés, le 7 novembre dernier. La journaliste Lena Lutaud y révèle les nombreuses raisons qui ont poussé cette famille à se déchirer. Parmi elles: un gros mensonge de Laeticia à Johnny concernant David…

L’histoire remonte au printemps 2017, peu après la révélation du cancer de Johnny au public. À cette époque, le Taulier réside encore à Los Angeles, dans sa demeure de Pacific Palisades. Un éloignement compliqué pour les aînés du rockeur, qui ont appris la mauvaise nouvelle en début d’année.

Laeticia Hallyday

Laura se rend ainsi aux États-Unis, accompagnée de sa mère Nathalie Baye, au mois de février. Un séjour qu’elle écourte car comme croit le savoir Lena Lutaud, « Laeticia ne l’a jamais laissé déjeuner en tête à tête avec son père. » David, lui, vient rendre visite au Taulier au mois d’avril, « après des vacances de ski dans le Colorado.” Les deux hommes ont fini par se rapprocher. David »voit sans souci son père” . Sur place, tout se passe bien. Mais une fois qu’il a le dos tourné, c’est une autre musique.

Comme le raconte Lena Lutaud dans son livre, Laeticia aurait en effet menti à Johnny, en lui faisant croire que David était « passé à Los Angeles avant”, mais qu’il n’était pas venu à son chevet. Abattu par cette nouvelle, le rockeur aurait ainsi confié à son épouse : »Tu vois, ils n’en ont rien à foutre de moi”. Une version contestée par les proches du fils de Johnny, selon lesquels “il n’est jamais allé à Los Angeles sans voir son père.”

Laura Smet

Dans son interview au Point, en avril dernier, Laeticia a également affirmé que le fils de Johnny n’avait pas daigné se rendre à Saint-Barth “pour ce qui fut le dernier été de son père.” David et Laura, eux, ont assuré qu’on ne les avait pas laissés voir leur père les semaines précédant sa mort, déclarée le 5 décembre dernier.

Opposés à toute manipulation, les aînés de Johnny ont récemment demandé le gel des royalties sur les disques du rockeur. Cette requête, qui ne semble pas inquiéter Laeticia, sera étudiée par le tribunal de Paris le 27 novembre prochain.